Archives de Tag: maison de santé

… Après la soirée annulée en décembre pour cause de neige….. Une belle soirée de présentation

François Brunet, président de la Communauté de communes de Pionsat, a ouvert cette soirée par un bref historique du projet de maison de santé, resituant de ce fait notre présence sur le territoire. Monsieur Magnier, vice-président du Conseil Régional, a prononcé quelques mots avant de donner la parole à notre petite équipe de résidents. Nous avons raconté le processus de travail mis en place par la 27ème région, les outils construits lors de nos trois semaines de résidences et le contenu de ces outils ; éléments que nous avions soulevés lors de nos diverses rencontres.

La question de la santé à Pionsat inquiète et passionne. Un peu plus d’une soixantaine de personnes étaient présentes lors de cette soirée ; des élus, des professionnels de santé mais aussi des habitants. Nous avons reconnu de nombreuses têtes et sommes ravis de leur avoir donner un retour sur le travail accompli ensemble.

Peu avant de terminer cette belle soirée autour d’un verre, nous avons transmis l’ensemble des éléments qui ont composé notre travail à François Brunet et à Céline Bourgue, vice-présidente du comité de pilotage : les cartes réseaux, la table d’échanges, le lexique, les planches d’ambiance, et les diverses réflexions qui sont autant de chantiers possible à entreprendre. Emus, nous savons que c’est un projet que nous suivrons de prêt…

Publicités

Les « pros de la santé » à Pionsat, mais qui sont-ils ?

mosaique

Un jeudi consacré à rencontrer les praticiens du territoire.

On en parle comme d’une espèce en voie de disparition… pourtant ils sont nombreux, actifs et militants. Et même « en augmentation » pour certains : de jeunes infirmiers indépendants, des kinés, qui viennent progressivement améliorer l’offre de soin.

Ce jeudi parmi eux, l’occasion d’observer d’un peu plus près leur parcours, leurs pratiques, d’attraper des bribes de leurs expériences et de leurs connaissances riches du territoire. Qu’ils soient rattachés directement ou de plus loin au projet, il s’agit aussi d’amorcer une discussion sur l’évolution de leur métier, leurs perspectives professionnelles, leur vision de « la maison de santé », leurs motivations et réserves.

Nous les retrouvons tous, et bien plus encore, le soir même pour un comité de pilotage du projet maison de santé. L’occasion de repérer certains praticiens inconnus : chirurgien dentiste, jeune infirmière fraichement arrivée sur le territoire…. et aussi d’identifier les partenaires des réseaux médico- sociaux du territoire. Cette réunion démontre la motivation commune des professionnels de santé et des élus, dont la forte présence laisse à penser que le projet est bien lancé et qu’il mobilise !

Par contre, tous ont bien conscience de la difficulté à gérer la temporalité du projet qui s’étire inévitablement dans le temps et rencontre l’attente impatiente de certains professionnels de santé. « 3 ans c’est la durée moyenne voire minimale pour la mise en place d’une maison de santé » témoignent Céline Bourgue et François Brunet lors de la restitution d’une réunion d’information organisée par l’ETD « Monter une maison de santé, Journée Territoires » organisée le 24 septembre à Paris. Ils décrivent aussi certains projets aboutis, témoignent aussi de la diversité des démarches et du parcours complexe qu’il s’agit d’amorcer. L’Agence Régionale de la Santé propose aussi à la communauté de communes de faire une demande pour qu’ils leur envoient l’appuie d’un cabinet spécialisé dans la mise en œuvre de projets de santé.

Une réunion bien concrète qui semble contribuer à mettre à toute la communauté médicale le pied à l’étrier.

comité de pilotage

La santé à Pionsat : isolement, vieillissement, regroupement en campagne

Côté campagne, visites de villages

Mme Ravet, maire de Saint Hilaire propose une visite de sa commune.

Elle nous accueille dans sa nouvelle bibliothèque municipale, projet qui représente sa première initiative en tant qu’élue. Un petit lieu chaleureux, qui draine habitants proches et même certaines personnes des hameaux et villages périphériques. L’ouverture de cette bibliothèque municipale a permis d’impliquer des bénévoles, personnes parfois seules comme cette dame qui vient de perdre son mari. « C’est une bibliothèque mais surtout un lieu de rencontre».

P1110500

Elle nous invite ensuite à visiter des hameaux de ce village de moins de 100 habitants étendu sur 17 Km… Elle nous indique des personnes particulièrement isolées, note des problèmes relativement fréquents de voisinage, pour qui la seule entraide s’avère celle d’extrême urgence. Un repérage qui nous permettra peut-être d’aller rencontrer de nouveaux habitants/ usagers des services de soin.

P1110536

P1110530

P1110533

Plus tard, madame Dumas, employée à la maison de retraite de Pionsat, nous accueille pour témoigner de son expérience professionnelle. Les personnes âgées accueillies arrivent à l’EPHAD à la fin de leur vie. « Il y a 15 ans il y avait encore des gens avec qui on pouvait faire des choses (belote, sorties..) Aujourd’hui ce n’est plus possible ». Un médecin coordinateur vient en visite une fois par semaine, mais les personnes gardent leur médecin traitant, chez qui elles se rendent en ambulance. Le chantier en cours permettra d’accueillir les résidents dans de meilleures conditions, en chambres individuelles ou en chambre commune pour certains couples.

P1110543

3e jour de résidence à Pionsat

Duo Côté ville, visite à Montluçon.

Aujourd’hui nous accueillons Gisèle Bessac alors que Romain Thévenet nous quitte pour rejoindre d’autres résidents à Rennes. L’opportunité entre 2 trains de faire un pas de côté, en Allier, pour rencontrer Mme Bélicot, responsable du CLIC (centre local d’Information et de Coordination) de la Vallée de Montluçon et du Cher, territoire qui jouxte la Communauté de communes de Pionsat.

Le rendez-vous se situe dans le pôle de maintien à domicile initié par la ville de Montluçon en 2003, avec objectif de rassembler un maximum de services pour les personnes âgées de plus de 60 ans, grâce à une prise en charge socio – médicale globale. Le lieu rassemble le SSIAD (infirmiers à domicile), un centre d’animation municipal (clubs, restaurants, animations…), une association d’aide à domicile (120 salariés), une entreprise de téléassistance, l’association France Alzheimer… « C’est un guichet unique qui répond à 95% des demandes des personnes qui viennent jusqu’ici ».

En savoir plus sur l’entretien avec Mme Bélicot

Installé en plein centre de Montluçon dans une bâtisse très chaleureuse, nous retrouvons plus tard M. Guy DOUSSOT, Directeur du Pays de Montluçon et du Cher.

Les problématiques de santé liées à l’aménagement du territoire sont là encore au cœur des préoccupations de ce Pays voisin de celui des Combrailles, dont la frontière se termine sur la communauté de communes de Marcillat, à quelques kilomètres de Pionsat. De leur côté, ils travaillent à un schéma directeur des services de santé, exigé par la Région. Le pays est composé de nombreuses zones fragiles, isolées mais organisées autour de pôles. Contrairement à ce que l’on pouvait penser le problème du renouvellement des médecins et du personnel médical de l’hôpital est très présent au cœur de la ville même de Montluçon. Le Conseil Général de l’Allier a même mis en place une campagne d’information et d’accueil particulièrement volontariste.

wanted2

Monsieur Doussot se méfie de la tentation des collectivités locales pour les maisons de santé surtout s’il s’agit pour ces derniers de construire des murs et de créer une nouvelle sorte de zone d’activités. Pour lui ces projets n’ont d’intérêt que s’ils sont pensés comme des plaques tournantes ou des points de fuite, permettent de repenser les questions globales de santé, de les réorganiser. Il est alors très intéressé par la démarche de Pionsat comme territoire de expérimentation méthodologique, pour avoir un regard concret sur la démarche.

En savoir plus sur la rencontre avec Guy DOUSSOT, Directeur du Pays de Montluçon et du Cher.

http://pays-vallee-montlucon.planet-allier.com/