Archives de Catégorie: Champagne-Ardenne – Semaine 1

clip vidéo des 8 rencontres REGION JEUNES en Champagne-Ardenne

http://www.cr-champagne-ardenne.fr/?SID=1097

 

Revue de presse : L’Est Eclair

Egalement en ligne sur http://www.lest-eclair.fr/article/a-la-une/les-jeunes-de-lest-aubois-evoquent-leurs-problemes

Les 3 dernières rencontres REGION JEUNES en Champagne-Ardenne pour 2011

Ce samedi 26 novembre 2011 se tiennent les rencontres sur Vouziers dans les Ardennes (14h30), Saint-Dizier en Haute-Marne (14h00) et Vendeuvre sur Barse dans l’Aube (14h00).

Un bilan sera fait des 8 rencontres qui se seront tenues sur ce mois de novembre. Il portera tant sur les aspects organisationnels, que sur la qualité des échanges, les problématiques soulevées par les jeunes, leurs propositions…

L’amorce d’une nouvelle dynamique…

Publicité

Micro-trottoir de jeunes en Champagne Ardenne

Réponses spontanées de jeunes champardenais sur la formation, l’argent, le logement, le boulot, la débrouille, la politique… présenté en ouverture des Rencontres Jeunes organisées sur tout le territoire.

http://www.dailymotion.com/video/xm7v6k_micro-trottoir-de-jeunes-en-champagne-ardenne-introduction-des-rencontres-dialogues-region-jeunes_news

4 rencontres REGION JEUNES ce 19 novembre 2011 en Champagne-Ardenne

4 rencontres REGION JEUNES se déroulent ce samedi 19 novembre 2011 : 10h00 à Revin (Ardennes), 14 hoo à Reims (Marne), Aÿ (Marne) et Lannes (Haute-Marne).

En tout, plus de 150 jeunes sont attendus pour échanger à partir d’animations diverses comme des ateliers théâtre, des jeux d’expression, l’utilisation de cartes-objets…

L’écoute et la recherche de dialogues de qualité sont le fil conducteur de ces rencontres REGION JEUNES.

La première rencontre Région Jeunes s’est tenue à Saint-Savine

Le Conseil Régional de Champagne-Ardenne a lancé sa 1ère rencontre REGION JEUNES ce samedi 5 novembre 2011 après-midi à Sainte-Savine (Google Maps) dans l’Aube. Elle a regroupé 34 jeunes ayant des profils divers (lycéens, étudiants, salariés, demandeurs d’emploi, femme, hommes…), des élus régionaux, des agents de la Région et des acteurs de la jeunesse.

Les objectifs visés sont atteints :

  • Les dialogues ont été de qualité.
  • Les jeunes ont parlé librement, avec écoute des uns et des autres.

Les phases accueil (étiquette avec prénom, visionnage petit film d’accueil…) et mise en confiance (jeux brise glace) ont favorisé le contact entre les participants et ont ainsi facilité le dialogue.

La projection du micro-trottoir présentant les 8 thèmes de discussion a permis de faire la transition avant de se rendre en atelier. Sa courte durée et son dynamisme ont été appréciés.

L’animation des ateliers, basée sur des questions touchant aux 8 objets/thématiques, a permis d’aborder beaucoup de sujets. Certains ont été plus développés que d’autres en fonction des « préoccupations » des jeunes. Comme convenu, au cours des ateliers, les participants (élus et agents de la Région) n’ont pas fait part de leur point de vue et n’ont pas présenté de dispositifs régionaux.

L’écoute des jeunes a été la règle. La synthèse des ateliers a été centrée sur les principales problématiques abordées, les remarques et propositions des jeunes… Le choix des jeunes « témoins » a été effectué à la fin de chaque atelier, permettant de repérer des jeunes prêts à s’investir dans ce rôle.

Beaucoup d’échanges donc beaucoup de matière qu’il convient à présent de reprendre et d’exploiter…

Prochaines rencontres:  les 19 et 26 novembre !

Retours presse sur la Transfo Champagne Ardenne

La presse écrite locale et les radios se sont intéressées à la semaine de la Transfo en Champagne Ardenne :

2 passages en radio :

Interview France Bleu Champagne Ardenne, 23/09/11 (5 mn 41)

Reportage consacré à la Transfo Champagne Ardenne sur RCF, 17/10/11 (4 mn 58

Ils ont participé

Retrouvez ici les portraits des participants aux journées créatives de la Transfo Champagne-Ardenne.

Jour 5 – Bilan

Vendredi, début d’après-midi, l’heure est au bilan… Afin de mieux évaluer le « succès » ou non de cette première semaine de travail et d’en tirer des enseignements pour la suite, nous remettons aux participants un planning de la semaine sur lequel ils peuvent annoter leurs commentaires. Les questions posées sont les suivantes:
– quels ont été les moments forts?
– quels ont été les moments faibles?
– qu’ont-ils appris?
– quelles recommandations pour la suite?

Evaluation de la semaine à partir du planning

Les moments forts
LE moment fort qui ressort de façon spontanée et quasi à l’unanimité est la journée en immersion à l’école de la deuxième chance et à la mission locale. La rencontre avec les jeunes, le dialogue et la confiance instaurés, l’approche terrain, le test d’outils co-crées par les participants sont autant de raisons qui font de cette journée celle qui a le plus marqué. Les participants retiennent aussi comme moment fort, la journée du jeudi avec d’une part la formalisation de la démarche commune des rencontres et d’autre part l’exposition comme moment de partage de leur travail.

Les moments faibles
Parmi les moments faibles cités, il y a ceux moins corrélés à l’accompagnement de la démarche des forums, comme la journée du lundi moins axée sur cet aspect et cherchant davantage à entamer la réflexion sur le thème de la Transfo en Champagne-Ardenne: la relation Région/jeunesse. Difficile de faire coïncider, et faire comprendre, des objectifs à court et long terme à des participants n’ayant pas tous les mêmes attentes ou grilles de lecture.
Un point précis a parfois affaibli les séquences de la semaine: l’organisation des temps. Les participants regrettent par ex. de ne pas avoir eu plus de temps pour produire les outils du dialogue et insuffisamment de moments pour faire la synthèse, partager.

Les enseignements
Beaucoup des participants nous parlent des nouvelles méthodes de travail qu’ils ont apprises et souhaitent réutiliser par la suite: la cartographie, les nuages de mots, les outils du dialogue, les scénarios… Ils repartent en quelque sorte avec un kit d’outils renouvelé. Tant la qualité que la richesse de cette boite à outils est dû en grande partie aux profils divers qui ont travaillé dessus et apporté leur expertise dans leurs domaines. Il semble que les participants aient beaucoup appris les uns des autres et apprécié de travailler dans un environnement interdisciplinaire.

Les recommandations pour la suite
On nous conseille pour la suite d’anticiper sur la communication autour de ces moments créatifs pour laisser à chacun le temps de les décrypter, de mieux en comprendre les objectifs et de s’organiser pour être davantage présent. Un enseignement pour nous allant en ce sens est d’éviter d’organiser ces moments en septembre: la phase plus creuse de l’été ne permet pas l’anticipation souhaitée dans l’organisation et la communication. Enfin, la question de la participation discontinue est posée: cela peut-il fonctionner correctement? Faut-il imposer des « packages de jours » lors des inscriptions? Faut-il imaginer des temps de travail différents selon le moment d’arrivée? A creuser d’ici les prochaines semaines.

Jour 5 – Préparer la suite

Les nouveaux participants sont nombreux en cette dernière journée. Ceci s’explique notamment par la tenue l’après-midi d’une réunion à la Région pour faire le point sur l’organisation des rencontres de novembre. Nous profitons donc de l’exposition mise en place la veille pour raconter la semaine créative aux nouveaux arrivants. Si c’est un temps nécessaire, quoique trop court, pour ces derniers, les personnes présentes depuis le début de la semaine ne s’y retrouvent pas. Cette configuration du vendredi soulève la problématique de la participation aux journées créatives en format discontinue: nous ré-évoquerons cette question lors du bilan.

Pour « préparer la suite » nous passons en format atelier. Répartis en groupes de 2 à 3 personnes, les participants sont invités à imaginer les changements produits par les rencontres régionales. Ces changements, ils vont les raconter à la première personne via les fiches histoires « un an après ». Ils doivent, à partir d’une photo choisie parmi une palette de personnages, écrire à la première personne le changement provoqué par les rencontres pour cette personne.

Les fiches "un an après" pour raconter à la première personne ce qu'ont changé les rencontres régionales auprès des jeunes

Fin de matinée, le groupe a produit une trentaine de scénarios. Nous les racontons lors d’une mise en commun. Ce qui ressort de plus étonnant est la noirceur de nombre d’entre eux: les rencontres n’ont rien changé, pire encore elles ont éloigné les jeunes de la Région en créant des frustrations. On peut interpréter ces scénarios comme des preuves d’un certain scepticisme quant à la démarche engagée par la Région. Mais on peut aussi se dire qu’ils sont des alertes sur ce que les organisateurs doivent se prémunir de produire: des rencontres qui ne changent rien. Ne résumons pas cependant les histoires produites à des récits négatifs. Les autres scénarios proposés imaginent bien des changements (et positifs qui plus est): mise en réseau des acteurs, des jeunes, ouverture de la région, participation à la construction des services… Et il en reste encore à imaginer! Vous voulez essayer?

Partage des scénarios "un an après"