Archives de Tag: transfo-bourgogne

SEMAINE 5 JOUR 4 – TRANSFO BOURGOGNE

L’atelier du matin s’intitule « LES DÉFIS DES VILLAGES ». Dans l’exposition, les visiteurs sont invités à choisir 3 « défis » dans les portraits de villages des communes rencontrées au préalable. Chacun s’installe au hasard autour d’une table. Par groupe commence alors un tour de table, qui devient discussion autour des défis des villages du futur !

Les portraits de villages et leurs défis à collecter / extraits

Chaque groupe tente de classer les défis et les prioriser. Les synthèses successives sont retranscrites ici en 4 super défis :

> Penser et agir à collectivement

L’échelle de l’inter-communalité semble essentielle pour le village de demain ! Comment se projeter sur ce niveau ? Comment faciliter les conditions du faire ensemble ? Comment travailler efficacement ? A quelle fréquence, quelle régularité ? Sous quelle forme ? On imaginent de nouveaux espaces permettant de réfléchir entre élus, habitants, jeunes, moins jeunes… un ensemble pluriel. La communauté de communes et le Pays sont des formats déjà en place mais pas toujours efficients… Il existe aussi de nombreux autres acteurs privés ou publics qui doivent être associés… Pour les politiques publiques, on évoque « la haute couture » territoriale, qui consiste à être au plus proche des particularités locales.

> Le vivre ensemble et le renouveau des espaces publics.
Une grosse trentaine d’années à conduit à l’effritement des cadres habituels du vivre ensemble à la campagne. La place du village, l’école, le marché, le bistrot, les fêtes… Tous ces lieux et moments se déplacent. Les nouvelles pratiques amènent de nombreux habitants à quitter le village pour travailler en ville. Comment on fait vivre ensemble les anciens et nouveaux habitants ? comment on maintient une vie associative dynamique ? Comment créer des liens intergénérationnels ? Comment faciliter l’intégration des nouveaux habitants ?
Des notions sont au cœur des échanges  : la participation citoyenne, la convivialité, l’intégration de tous.
Par « des lieux voués à la rencontre », recréer des places publiques. Penser un aménagement « convivial » et des équipements. L’échange de savoir-faire. L’innovation avec des services impliquant, des chantiers collectifs.  Mutualiser, partager, créer de nouveaux liens avec les voisins (puisqu’on pense à l’échelle de l’interco).

> Les ressources locales
Chaque village a aujourd’hui des potentialités locales à exploiter :
– la ressources foncières et les productions agricoles et/ou paysannes. Il semble évident de valoriser au mieux ces productions en développant l’économie locale autour des circuits courts.
– les ressources énergétiques, avec beaucoup d’intérêt pour les énergies renouvelables locales (éoliennes, méthanisation, bois) et les solutions de transports alternatives,
– les ressources patrimoniales et culturelles valorisables avec le tourisme mais pas seulement. C’est aussi la qualité de vie nécessaire à l’attractivité des territoires ruraux pour renouveler la population.

Toutes ces ressources et autres aménités positives (qualité des paysages, de l’eau,…) font des campagnes des lieux fragiles auxquels il faut prendre soin.
> Développer une image positive du village et de la campagne.
Comment donner à voir une ruralité vivante, dynamique ? Inviter, accueillir, lutter contre l’exode rural ! Il y a enjeu démographique et politique fort à convaincre que l’innovation sociale, économique… est en marche à la campagne !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SEMAINE 6 _ JOUR 3 TRANSFO BOURGOGNE

Et voilà ! S’ouvre aujourd’hui le forum des villages du futur ! Après quelques jours d’effervescence et d’activation, le forum est sur pied dans la galerie !

Accueillis par les agents en tenue de chantier, on commence par dresser le portrait des visiteurs en leur demandant ce qu’ils viennent apporter et chercher ! Une manière de se mettre dans le bain de cette exposition interactive. Chaque jour une soixante de participants nous rejoignent : élus locaux, associations, entreprises, agents de développement, et toujours quelques invités extérieurs au territoire, qui viennent alimenter notre histoire !
Baignés par des paroles extraites de livres sélectionnés collectivement, les visiteurs positionnent leur village sur le plateau de mire où sont positionner les 4 archétypes des villages bourguignons: le village rural isolé, le village périurbain, le ville Sur le fil du rasoir, le Bourg rural.

Plus loin, on passe parmi les villages extrêmes, représentations de visions issues des échanges préalables. Derrière, les portraits de 35 villages retracent leurs enjeux, leurs dynamiques et surtout présentent leurs défis, qui serviront de nourriture pour les ateliers du matin.

Ensuite c’est le chantier ! comment répondre à ces défis !? Des mallettes outils se déploient pour proposer un temps créatif d’invention d’idées et de solutions pour le village. Un kit d’atelier qui reprend les tests préalables réalisés lors des précédents temps de résidences.

Partout se baladent les Chevalets supports du Manifeste des villages du futur ! Tout au bout les photos, la cartographie et toute la convivialité qu’il faut pour faire se rencontrer les participants !

S’esquisse le parcours quasi « initiatique » auquel nous avions rêvé !

Image

TRANSFO BOURGOGNE – Le FORUM 3, 4, 5 octobre

prog-forum-des-villages-du-futur 1

Ouvert à tous, l’occasion de venir nourrir nos visions de la ruralité de demain !

Télécharger le programme ici prog-forum-des-villages-du-futur

TRANSFO BOURGOGNE – Préparation du Forum des villages du futur

ça bosse à la direction de l’aménagement du territoire pour préparer le forum et restituer les éléments collectés dans les villages depuis près d’un an !

Synthèse du dernier atelier : L’avenir des « VILLAGES MOUILLES »

Le 13 juin dernier nous organisions une journée « Villages mouillés » à la Péniche Cancale à Dijon. Nous nous intéressions alors à l’avenir des villages traversés par une voie d’eau.
Riche en échanges et en projets, cette journée a été une occasion d’imaginer les contours du village mouillé du futur, qui fédère sa population, qui est un acteur majeur de la vie culturelle, en interconnexion avec d’autres et tourné vers un tourisme avant-gardiste !



Vous trouverez ici le lien pour télécharger la synthèse de cet atelier
: Un aperçu de nos échanges qui constituent une base de réflexion pour la suite de la démarche conjointe Région Bourgogne / 27ème Région…

Et n’oubliez pas notre prochain rendez-vous : les 3, 4 et 5 octobre pour le FORUM VILLAGES DU FUTUR à l’hôtel de Région à Dijon où vous retrouverez le résultat d’une année d’immersion en Bourgogne à travers notamment des portraits de villages.

Les Villages du Futur – LE FORUM – 3, 4 et 5 octobre 2012

Après 5 semaines de résidence en Bourgogne, au Conseil Régional et dans les campagnes à la rencontre des acteurs locaux, la Transfo revient à la rentrée pour poursuivre la réflexion sur l’avenir des villages !

Les 3, 4 et 5 octobre pour le FORUM VILLAGES DU FUTUR organisé à l’Hôtel de Région à Dijon, nous vous restitueront l’ensemble des réflexions déjà construites depuis un an pour les mettre en débat afin de préparer la suite et continuer la co-construction.

Devenez acteur de la Transfo Bourgogne en participant au Forum Villages du Futur !                                                                                                                                                   Au programme ateliers créatifs, exposition, rencontres, débats, …

Programme détaillé et formulaire d’inscription seront disponible début septembre.
Pour tout renseignement et pré-inscription écrivez-nous à transfo.bourgogne@gmail.com
 

SEMAINE 5 – JOUR 5 – TRANSFO BOURGOGNE – Cussy La colonne, village laboratoire

Rendez vous à Cussy La Colonne ce vendredi, petit village de 57 habitants de Côte d’or qui accueille la Transfo pour une journée de projection collective. Cussy la colonne offre un décors bucolique, parsemé des deux exploitations agricole qui rythment la vie de la commune et façonnent les paysages : du bocages et des vaches charolaises, des haies diversifiées, des bois de feuillus qui alimentent les quelques chauffages au bois déchiqueté de la commune.

Depuis la veille nous arpentons le village avec l’équipe du conseil régional pour trouver les recoins les plus bucoliques pour accueillir les débats du jour. Madame LA Maire Anne Marie Terrand (qui insiste sur le pronom à adopter) est très engagée dans le développement du village. L’entente dans le conseil municipal est bonne, et les 9 conseillers s’accordent sur certains points fondamentaux : laisser les herbes folles sur les bas côtés des chemins, repeindre les portes et fenêtres en ocre avec le recours de l’association terres et couleurs, mais aussi mettre en place un parc éolien qui prend du temps à voir le jour, bloqué par certaines communes voisines qui ne souhaitent pas coopérer et bloque le passage des lignes.

Dès le matin les voitures arrivent de toutes les directions : se réunissent sur la place les habitants, mais aussi des techniciens, élus, acteurs associatifs, agriculteurs, des alentours et de toute la région. Après le Midi Village et la présentation d’une dizaine de projets forts passionnants que vous retrouverez bientôt sur la cartographie dynamique du territoire, puis le repas champêtre dans le pré municipal baptisé par Céline et Nicole le Clos des saveurs, le public choisit un atelier parmi les 4 proposés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« L’agriculteur du futur » tente d’imaginer le parcours, les outils de travail, les formes de collaboration de l’agriculteur du futur. C’est l’occasion d’un débat très riche entre des agriculteurs qui n’ont pas forcément l’occasion de partager leurs difficultés, bonheurs et angoisses.

« Le jardin énergique » pose un défi collectif : Cussy la Colonne autonome en énergie en 2020, puis producteur de ressources énergétiques pour le territoire. Le tour du village permet de repérer toutes les initiatives individuelles qui contribuent à transformer nos modes de consommation énergétique et à partir de là de trouver les marges de progression possibles.

« Les moissons culturelles » cherchent à mettre à jour les richesses culturelles du territoire et à les valoriser. L’atelier s’interroge sur la place de l’artiste dans les campagnes du futur à travers un partage d’expérience. Cussy, village d’ancrage pour de nombreux artistes est un bon endroit pour discuter de ces ressources !

« La place publique du futur » est imaginée in situ puisque Cussy a un projet d’aménagement en cours de sa place publique, aujourd’hui vaste carrefour goudronné. L’atelier s’interroge d’abord sur l’espace public à la campagne à travers les nouveaux usages et les formes de regroupements, puis imagine via des outils la participation des habitants dans un processus d’aménagement de bourg.

Le tout se termine par une promenade collective ou chaque groupe représenté par des rapporteurs volontaires présente la nature des débats et les idées esquissée. La présence de François Patriat, Président de Région, lors de cette restitution permet d’entendre ces réactions sur les politiques publiques rurales et la démarche en cours. suite pour le forum d’octobre pour voir comment ces riches débats donneront des réponses plus tangibles aux questionnements de la Région, et comment la Transfo pourra transformer l’essai !

Découvrez toutes les photos sur  sur notre page Flick’r.

SEMAINE 5 – JOUR 3 – TRANSFO BOURGOGNE –- L’avenir des villages Mouillés à la Péniche Cancale

L’équipe de la transfo Villages du Futur propose aux acteurs régionaux et territoriaux de réfléchir collectivement et dans un même bateau, à l’avenir des Villages dit « mouillés » c’est à dire traversés par des canaux et des voies navigables de Bourgogne. Cette rencontre est l’occasion d’envisager de nouveaux usages et de nouvelles formes de vie, de penser l’avenir des canaux pour dessiner l’avenir des villages de façon originale.

Pour commencer le Midi village expose les enjeux des canaux mais aussi ouvre des perspectives à travers des projets innovants du territoire et d’ailleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite autour de 5 tables la question est posée : Comment faire des canaux en Bourgogne les ressources des villages du futur ?

Village isolé, village périurbain, village post industriel, village réservoir, autant de configurations différentes qui seront ensuite connectées les unes aux autres dessinant un canal dans sa globalité et interrogeant les liens et résonances entre communes.

SEMAINE 5 – TRANSFO BOURGOGNE – VILLAGES CULTIVES

Nous préparons notre semaine de résidence, dernière avant le Forum des villages, événement d’octobre autour duquel s’articulera un ensemble de débats, séances de travail collectif et temps créatifs pour poursuivre la réflexion engagée sur les Villages du futur.
Un programme dense centré autour de la question des Villages cultivés nous attend donc du 12 au 15 juin. Nous nous intéressons aux évolutions agri-culturelles de la Bourgogne : circuits courts, diversité culturelle, transformation des activités économiques, protection de l’environnement, autonomie énergétique, nouveaux paysages… autant de défis nouveaux, qui interrogent nos cultures, nos représentations et modifient nos pratiques et la physionomie des villages.
Nous commençons notre semaine mardi par un atelier-discussion « Le Forum comme si on y était » avec nos partenaires et complices du Conseil Régional.
L’atelier du mercredi 13 à la péniche Cancale de Dijon, construit en étroite collaboration avec la direction des canaux du Conseil Régional, sera l’occasion de se pencher sur l’avenir des territoires ruraux bourguignons, en particulier ceux traversés par une voie d’eau.
Le 15, un second atelier créatif  « hors les murs » se déroulera à Cussy-la-Colonne, petit village de la Côte d’Or pour produire collectivement une vision prospective des villages de demain et faire émerger des idées.
Nous ferons aussi en petits groupes des immersions sur le territoire pour rencontrer des projets innovants mis en ligne sur notre cartographie des initiatives… et des portraits de villages que nous présenterons lors du forum.

C’est reparti !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SEMAINE 4 – JOUR 5 – TRANSFO BOURGOGNE – ATELIER CREATIF VILLAGES RETRAITÉS

Réunir une soixantaine de participants, en cooptant ici et là les porteurs de projets, élus, collègues qui semblent intéressés par la question des retraites sur le territoire Bourguignon. Nous commençons par découvrir 10 projets – à retrouver sur notre Cartographie Dynamique des Initiatives – lors de notre traditionnel Midi Village : villages intergénérationnels, réseaux gérontologiques, espaces de ressources, lieux d’accueil de jour atypiques…

Nous nous installons ensuite autour de 5 tables : l’atelier commence. Chaque table propose un type de village différent : un bourg rural déclinant, un plus dynamique, un village rural isolé, un village rural éclaté, un village périurbain. Chacun choisit sa table en fonction de son lieu de vie ou de ses intérêts professionnels.

Nous commençons par construire en quelques 20 minutes, maisons en papier et playmobiles à l’appui, la physionomie de notre village, définissant aussi sa population, ses atouts, ses activités économiques et lieux de vie, fragilités…. Le maire est élu, un script désigné. L’animation est réalisée conjointement entre l’équipe 27ème Région et les agents du Conseil Régional devenus complices.

L’objectif de l’atelier est alors donné : comment améliorer la vie du village pour se projeter dans le futur. Des fiches idées permettent de consigner les projets inventés et débattus collectivement. Cinq grandes questions viennent étayer l’atelier et relancer les débats. Comment accompagner le vieillissement ? Comment mieux profiter des retraités actifs ? Comment mobiliser les habitants temporaires ? Comment améliorer l’intergénérationnel ? Quel rôle des collectivités ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’atelier , tout à fait expérimental, est l’occasion de changer de rôles et de cadre, et de discuter de problème de fond. Des idées émergent aussi. Dans le village rural éclaté de Huits-bourgogne, on imagine pour profiter de tous les habitants, au delà des mobilités nombreuses,  la création d’une « conciergerie municipale » : lieu où chaque habitant peut savoir si un habitant temporaire (touriste, résident secondaire) est arrivé ou quand-a-t-il prévu d’arriver et pour combien de temps il sera présent. C’est le lieu des petites annonces, des échanges entre habitants. On imagine aussi la création d’un réseau social des habitants temporaires, se tenir au courant de la vie au village mais aussi de l’actualité des habitants temporaires dans leur vie quotidienne « hors du village » (ex : je suis à Paris cette semaine, je compte me rendre au salon du livre porte de Versailles, si quelqu’un du village souhaite que je lui rapporte une info, que j’aille sur un stand particulier…). Pour améliorer l’intergénérationnel, c’est la création d’un verger conservatoire, lieu pédagogique et d’échange entre anciens et jeunes qui semble aux habitants de ce village fictif le plus pertinent. Le lien avec la laiterie locale permet aussi l’investissement des anciens employés qui se font guides bénévoles. Pour améliorer le vieillissement et rompre l’isolement des personnes de grand âge dans les hameaux, la création de logement en centre bourg permet de les héberger confortablement en période d’hiver. Le reste de l’année ce sont des stagiaires et étudiants qui sont accueillis pour faire vivre le verger, ou pour travailler à la laiterie.  Le rôle des collectivités est repensé : on imagine plus de conseil et d’assistance technique que de financements directs. La création d’une fondation territoriale permet de capter l’épargne locale et de financer des micro projets locaux de manière plus réactive. Le Conseil Régional sert à capitaliser et diffuser les bonnes pratiques, organiser des voyages d’étude. Il accorde aussi un droit à l’expérimentation hors cadre règlementaire dans certains villages volontaires… Tous les ateliers proposent ainsi de nouvelles voies de développement que nous ne manquerons pas de conserver précieusement.