Archives de Catégorie: Bourgogne – Semaine 1

Revue des échos

On parle de la semaine créative sur les villages du futur sur le site Esprit Village et dans le magazine du même nom :

 

Publicités

Après le campus, créons l’événement !

A la suite du campus sur le village du futur en Bourgogne, l’été caniculaire aurait pu faire perdre le fil, la motivation et le dynamisme initiés fin juin-début juillet. Les visions du possible village du futur établies après l’immersion à Nolay ne resteront cependant pas portraits flous, maquettes ou vidéo-sketchs.

Cette journée de brainstorming (entre la 27ème région, son équipe de résidents et la Région Bourgogne) a permis de refaire le puzzle du campus, puzzle intéressant et devant orienter nos réflexions lors du Labo.

Mais comment arriver à créer l’Evènement ? à transformer durablement les pratiques, les méthodologies de travail à la Région ? pour que la Transfo servent à la fois les pratiques publiques mais aussi l’aménagement de notre Territoire ?

Le backcasting du village du futur n’est pas si simple que cela et il conviendra pendant les 9 semaines du Labo de garder à l’esprit la finalité de la démarche : produire des réalisations tangibles et innovantes.

Construire une cartographie des initiatives (repérage d’actions et d’acteurs), s’appuyer sur des « complices », initier des « conversations », « challenger » les idées avec les praticiens, multiplier les immersions, intégrer les nouvelles méthodes au quotidien… voilà ce qui guidera les 5 semaines avant l’Evènement de 2012 !!!

5e et dernière journée : préparation des suites et premier debriefing

Cette dernière journée est l’occasion à la fois de préparer la suite de la Transfo en Bourgogne mais aussi de faire le bilan de cette première semaine créative.

La Transfo: la suite
La semaine que nous avons vécue n’est que l’amorce d’un travail au long cours avec la Région Bourgogne sur la question des villages du futur. Nous profitons de cette dernière matinée, plus au calme, pour anticiper la suite du programme en Bourgogne. L’étape suivante de notre travail va consister à simuler au sein de la Région la présence d’un laboratoire d’innovation. Ce laboratoire de la Transfo va continuer à travailler sur la question des villages du futur via un travail prospectif, collectif et transversal. Ce travail réalisé sera présenté sur les territoires à travers un format qu’il reste à inventer. C’est là l’objet de l’atelier de ce début de matinée: imaginer la forme que prendra la restitution des travaux du laboratoire de la Transfo sur les villages du futur. Grâce à des objets concrets comme un dossier de presse, l’édito du Président du Conseil Régional, un programme, les participants se projettent dans cet évènement pour en définir le cadre, le format, le public (…) L’évènement attendu doit être participatif, évolutif, incarnée. On parle d’expo, d’ateliers, de défis, de film… Des pistes sont lancées et elles ne manqueront pas de nourrir la réflexion de l’équipe de la Transfo dans les mois qui viennent. Résultat concret attendu pour le printemps 2012.

Retour sur les outils
Au cours de cette semaine, de nombreux outils et méthodes faisant appel à la créativité, au design, à la co-conception ont été sollicités pour travailler sur la question de la ruralité de demain. Ces méthodes étaient-elles nouvelles pour les participants? Comment les ont-ils perçues? Comment envisagent-ils de les réutiliser? Cet atelier intitulé « s’outiller » est l’occasion de revenir sur la boite à outils des journées créatives et d’avoir un retour des participants sur ceux-ci. Retours en vidéos (lien bientôt en ligne).

Bilan de la semaine
En début d’après-midi, un moment d’échange est organisé pour avoir un retour des participants sur cette semaine (intense) de créativité. L’idée pour l’équipe de la 27e Région est de comprendre ce qui a plu ou non, ce qu’il faut améliorer, ce qu’il faut garder. La question du passage de relais entre participants constants et nouveaux participants est longuement abordée. Il faut trouver d’autres moyens de transmettre l’expérience. L’utilisation des binômes et de l’expo pour présenter le travail réalisé aux nouveaux venus semble être une option à creuser. La question du débrief semble aussi clé. Il faut prendre un temps nécessaire chaque jour pour « digérer » le travail réalisé, échanger, soulever des questions. Autant d’enseignements sur lesquels passer l’été pour mieux imaginer les prochaines journées créatives de la Transfo qui se tiendront à la rentrée en Champagne-Ardenne.

D’ici là, bel été à tous.

Préparer la suite. Les participants sont invités à imaginer à quoi pourrait ressembler l'événement qui mettra en scène les villages de demain...

... mais de façon très concrète : en imaginant le contenu du dossier de presse, l'édito du président du conseil régional, et même les articles de presse écrits suite à l'événement !

Outiller. On oublie un instant les villages de demain... il est temps de revenir sur les outils et méthodes utilisés pendant la semaine ; près de 20, étalés sur la table sous forme de photos. Chacun est invité à commenter les méthodes qu'il a préféré, à proposer des améliorations, et à expliquer dans quel autre contexte il serait amené à les ré-utiliser.

Vidéo-sketchs : les villages de demain en 17 visions

17 petits films ont été réalisés pour mettre en scène les nouveaux services, dispositifs ou aménagements imaginés par les participants. Les voici en mur vidéo :

Journée 4 : Esquisser et scénariser les villages de demain

Lors de cette quatrième journée, les participants disposent de suffisamment de matériaux pour affuter leurs visions et imaginer le plus concrètement possible à quoi pourrait ressembler un village de Bourgogne en 2020… l’objectif n’est pas de chercher une vision unique, « révélée », mais bien de produire une prospective incarnée, tangible, inspirante, dans laquelle chacun pourra facilement se projeter : élus, agents, habitants, participants à la démarche ou simples observateurs.

Au cours de la journée, les participants vont unir leurs efforts pour imaginer très concrètement de nouveaux services, aménagements, dispositifs dans tous les domaines : économique, écologique, sociale, culturel… Ce sont souvent des services ou des aménagements nouveaux , mais aussi de nouvelles méthodes pour y parvenir : une nouvelle politique, de nouveaux métiers, de nouveaux outils pour appréhender différemment la question de l’aménagement et du développement des villages.

Pour obtenir cette prospective très incarnée, les participants vont recourir abondamment à l’image, le photomontage, mais surtout ils vont apprendre à utiliser la vidéo comme le moyen de mettre en scène de nouveaux services, et découvrir, au passage, leurs talents de comédiens…

C'est le début de la 4e journée ! les participants ont maintenant suffisamment de matériau à leur disposition pour esquisser des idées de projets, services, politiques prospectives.

Les participants rédigent le texte que pourrait dire l'utilisateur de ce nouveau service ou de ce nouveau dispositif. Ils le rédigent à la première personne, en soulignant d'abord le contexte de départ, puis en quoi consiste l'innovation principale, et enfin quels en sont les bénéfices sociaux, économiques, environnementaux.

Un studio vidéo a été improvisé dans le hall de l'Hôtel de Région. Chaque participant va jouer le rôle d'un usager et lire le texte conçu par le groupe.

Chaque comédien "improvisé" est filmé sur un fond vert, qui va permettre d'incruster numériquement en fonds d'écran une image utilisée pour illustrer les projets : le bourg d'un village, la devanture d'un commerce, un jardin...

En fin de journée, les participants présentent eux-même l'ensemble de la production de la semaine à un groupe d'élus et d'agents invités spécialement.

Journée d’immersion à Nolay

Accueil-petit déjeuner avec tous les participants pour une présentation du déroulement de la journée.

Les participants installent un stand sur le marché du village pour interpeler les habitants à l'aide de "questions à réactions" : Et si l'essence passait à 10 euros le litre ? Et si tous les habitants possédaient un vélo ? Et si vous pouviez créer un nouvel équipement dans le village ?

Les participants dialoguent avec les habitants, les prennent en photo pour réaliser des portraits d'utilisateurs

Pour l'après-midi, des rendez-vous ont été pris avec des "figures" importantes du village : l'organisateur de la biennale de sculpture, un médecin, la présidente de l'union des commerçants, ou encore, ici, la directrice de l'école primaire de Nolay. Les participants se répartissent en 3 groupes et vont à leur rencontre.

Prise de note chez les commerçants.

Nolay, en attendant la journée d’immersion

Une partie de l’équipe de la 27e Région va passer le samedi à Nolay pour les derniers préparatifs avant la journée d’immersion du lundi, où les rejoindront les participants. Premiers aperçus de ce joli village situé au sud de Beaune.

Vue de Nolay depuis la route de Saigey, avec de gauche à droite le centre du village, la partie plus industrielle et devant nous, les vignes sur les coteaux.