3e jour de résidence à Pionsat

Duo Côté ville, visite à Montluçon.

Aujourd’hui nous accueillons Gisèle Bessac alors que Romain Thévenet nous quitte pour rejoindre d’autres résidents à Rennes. L’opportunité entre 2 trains de faire un pas de côté, en Allier, pour rencontrer Mme Bélicot, responsable du CLIC (centre local d’Information et de Coordination) de la Vallée de Montluçon et du Cher, territoire qui jouxte la Communauté de communes de Pionsat.

Le rendez-vous se situe dans le pôle de maintien à domicile initié par la ville de Montluçon en 2003, avec objectif de rassembler un maximum de services pour les personnes âgées de plus de 60 ans, grâce à une prise en charge socio – médicale globale. Le lieu rassemble le SSIAD (infirmiers à domicile), un centre d’animation municipal (clubs, restaurants, animations…), une association d’aide à domicile (120 salariés), une entreprise de téléassistance, l’association France Alzheimer… « C’est un guichet unique qui répond à 95% des demandes des personnes qui viennent jusqu’ici ».

En savoir plus sur l’entretien avec Mme Bélicot

Installé en plein centre de Montluçon dans une bâtisse très chaleureuse, nous retrouvons plus tard M. Guy DOUSSOT, Directeur du Pays de Montluçon et du Cher.

Les problématiques de santé liées à l’aménagement du territoire sont là encore au cœur des préoccupations de ce Pays voisin de celui des Combrailles, dont la frontière se termine sur la communauté de communes de Marcillat, à quelques kilomètres de Pionsat. De leur côté, ils travaillent à un schéma directeur des services de santé, exigé par la Région. Le pays est composé de nombreuses zones fragiles, isolées mais organisées autour de pôles. Contrairement à ce que l’on pouvait penser le problème du renouvellement des médecins et du personnel médical de l’hôpital est très présent au cœur de la ville même de Montluçon. Le Conseil Général de l’Allier a même mis en place une campagne d’information et d’accueil particulièrement volontariste.

wanted2

Monsieur Doussot se méfie de la tentation des collectivités locales pour les maisons de santé surtout s’il s’agit pour ces derniers de construire des murs et de créer une nouvelle sorte de zone d’activités. Pour lui ces projets n’ont d’intérêt que s’ils sont pensés comme des plaques tournantes ou des points de fuite, permettent de repenser les questions globales de santé, de les réorganiser. Il est alors très intéressé par la démarche de Pionsat comme territoire de expérimentation méthodologique, pour avoir un regard concret sur la démarche.

En savoir plus sur la rencontre avec Guy DOUSSOT, Directeur du Pays de Montluçon et du Cher.

http://pays-vallee-montlucon.planet-allier.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s