Archives de Tag: démarche

Transfo Pays de la Loire / Semaine 8 / Le Programme

À plusieurs reprises au cours de ces dernières semaines, l’équipe innovation et les résidents Transfo ont fait le constat suivant : pour faire comprendre et faire connaître la fonction innovation, il est impératif de développer un programme et de le communiquer.

SchémaProgrammeFctInnovationV1-01

Plusieurs séances de la semaine 8 ont ainsi été consacrées à travailler sur les éléments de ce programme (sachant évidemment que l’analyse de chaque test a amené de l’eau à notre moulin au fil de la semaine !). Mardi après-midi, nous avons ainsi tenté d’aborder la question de « l’esprit » du programme… Posture, démarche, comment les dire ? Comment les comprendre et les faire comprendre ? Pour « attraper » ce sujet difficile, nous sommes repartis des sujets dont l’équipe s’est saisie ou sur lesquels elle a été interpelée ; et nous avons analysé par quels chemins, et avec quelles attentes – explicites ou non – ces sujets lui sont arrivés.

De cette analyse sont ressortis des points récurrents et des lignes de force, tant positifs que négatifs. Ces derniers nous ont permis d’identifier les attentes dont il faut se « méfier » car à l’impossible nul n’est tenu. Se pose alors la question de savoir dire non, ou plutôt de savoir dire oui à des demandes raisonnables. Il nous apparaît ainsi que face aux saisines à venir, l’équipe innovation doit être force de proposition : lorsqu’elle est sollicitée, elle doit savoir formuler des propositions de travail réalistes et précises à ses interlocuteurs avant de se lancer dans un nouveau projet (cadrage du sujet, précision des questions, choix du mode opératoire et surtout prévision de l’accompagnement et du temps à y consacrer).

IMG_0207SchémaProgrammeFctInnovationV2ProtecActive

Cette posture constituera une sorte de « protection active » pour l’équipe, en complément du « chèque en blanc » et du « casque » ébauchés précédemment – et du programme en construction. Autre élément essentiel de protection active identifié au passage : la posture d’accompagnement, savoir faire avec et non faire à la place, comme en témoigne largement le test de l’atelier des prototypes réalisé cette semaine.
—-

A l’issue de cette séquence, l’équipe des résidents a proposé un schéma de travail sur le programme afin d’identifier les « briques » à poser. Avec la difficulté que l’ensemble fait système et qu’il s’agit donc de construire en cohérence tous ses éléments.

SchemaProgrammeFctInnovationV1-02

Toutefois, il nous a semblé possible de traiter 3 de ces « briques » en sous-groupes le jeudi après-midi :
⁃ sur la question des moyens, un travail fin à partir de l’exemple du test « atelier des prototypes/HUB PME » nous a permis de quantifier précisément le temps passé sur ce cas d’école ;
⁃ sur les sujets actuellement identifiés, un travail de formulation de réponses (voir supra) a été entamé par un second groupe ;
⁃ enfin, un troisième groupe s’est penché sur la possibilité de faire un « book » présentant les réalisations concrètes de l’équipe afin d’illustrer sa posture, ses méthodes et les livrables possibles – en commençant par identifier la finalité d’un tel objet ! Il devra d’abord servir à interpeller et intéresser les agents visés afin de leur permettre de comprendre et d’être inspirés par les méthodes proposées par l’équipe.

SchémaProgrammeFctInnovationV2Visibility

A l’issue de cette semaine, nous avons consacré ce vendredi matin à regrouper l’ensemble des éléments glanés sur l’ébauche de programme. Beau travail au final, même si il reste évidemment beaucoup à faire pour l’équipe. Et nous voilà en tous cas repartis chacun avec avec un calendrier de travail pour les derniers mois du programme…de la Transfo !

SchémaProgrammeFctInnovationV2Ambassadeurs

TransfoPdL-CALENDRIERsuite

Transfo Pays de la Loire / semaine 7 / Fin de semaine

D’une certaine façon, la semaine 6 nous avait fait passer un cap. D’un coup, nous travaillions directement et à la vue de tous sur une vision d’ensemble de la construction des politiques publiques et par la même sur le but ultime de nos 2 années d’expérimentation : la mise en place d’une fonction innovation. Les réactions étaient nombreuses et positives. Comme si, enfin, nous nous attaquions au sujet. Pourtant cela n’était que la suite logique d’une réflexion-action de fond lancée plus d’un an auparavant… Mais il faut bien avouer que ce passage marqué du travail de quelques sujets « parmi d’autres » (comme si la « prospective participative » et l’orientation étaient des petits sujets…) au travail sur l’innovation dans la création des politiques publiques avait un côté spectaculaire et naturellement dynamisant !

Au contraire, la semaine 7 nous a vu replonger dans un travail plus souterrain. Maintenant que nos modes opératoires ont été esquissés, il faut vite les tester et cela est passé tout au long de la semaine par des temps de préparation toujours productifs mais parfois fastidieux. Qui plus est, pour les agents de la future fonction innovation, ce passage du statut de participants à nos ateliers à celui de porteur de la démarche a concrétisé un nombre important de questions soulevées depuis le début de la Transfo et en a révélé d’autres. Au final, c’est donc une équipe motivée mais visiblement inquiète qui boucle avec nous cette nouvelle semaine en étant consciente des nombreuses choses qui restent encore à préciser et à valider dans les faits, ainsi que de l’ampleur de la tâche.

Jeudi et vendredi après-midi en particulier, sont réservés à préciser les conditions de travail de la fonction innovation, celles qui seront le plus à même, selon toutes les compétences et expériences réunies autour de la table, de permettre aux projets d’aboutir et à la culture de l’innovation d’essaimer. Ainsi sont dessinées les bases (sous la forme d’un chèque en blanc et d’un casque protecteur) de la demande que nous allons faire passer à la Direction Générale pour le cadre de la fonction innovation. Les choses avancent bien avec notamment une dissociation claire entre l’objet du travail et les méthodes utilisées : si le choix d’un sujet de travail pour la fonction doit être discuté avec la DG avant de pouvoir engager du temps et des moyens, les méthodes utilisées doivent en revanche être libres ! Tout le monde se rend bien compte du profond changement d’état d’esprit que cela implique… C’est donc tout logiquement lors de ces séances de jeudi et vendredi que la belle énergie passée en début de semaine dans l’avancée sur nos 3 tests en cours a quelque peu cédé la place à la crainte de ne pas être à la hauteur, de ne pas être légitime ou de n’avoir pas assez de marge de manoeuvre pour mener à bien la fonction innovation.

Les conditions nécessaire à la fct innovation

Les conditions nécessaire à la fct innovation

Face à ces craintes et grâce à une bonne ambiance de travail intacte, les résidents de l’équipe Transfo s’attachent à rappeler le chemin parcouru et nous constatons collectivement en quoi la situation de la future fonction innovation se rapproche finalement de celle de notre petite équipe de résidents : une légitimité jamais totalement acquise, un rôle de faux naïf à assumer, une prise de recul à défendre et des façons de travailler à ré-imaginer et renégocier en permanence. Les contreparties sont indéniables avec tout d’abord le plaisir de voir avancer les projets et la stimulation que cela procure. Mais pour le reste ? La prise de risque est importante, sera-t-elle valorisée à sa juste hauteur ? En cas de blocage, comment éviter que cela retombe sur les agents qui se seront engagés ?

Au terme de cette belle semaine, l’équipe de résidents partage sans ambages avec les collègues agents la réalité de nos métiers respectifs. En particulier, nous rappelons le plus clairement possible que, même avec toutes les conditions réunies, même dans le cadre le mieux défini possible, une équipe innovation ne pourra réellement fonctionner que si de façon collective et individuelle, ses membres assument et entretiennent leur rôle de poil à gratter ou, pour reprendre une expression chère à la 27e Région, de « pirates bienveillants ».

Or, sans caricaturer, cette attitude est aujourd’hui vite prise pour de la rébellion dans une grande organisation hiérarchisée comme un Conseil régional. Demain peut-être (nous l’espérons !), les pratiques que nous expérimentons seront plus habituelles et intégrées mais d’ici là, comment dépasser cet état de fait ? Comment, avec les moyens actuels, faire débuter quelque chose qui permettra une progressive montée en puissance ?

Les résidents en sont convaincus, notre retour à un travail moins exposé, appuyé sur toutes les productions précédentes, a permis cette semaine des avancées profondes, peut-être moins spectaculaires vues de l’extérieur mais qui à nos yeux valent largement celles de la semaine 6. Rendez-vous en semaine 8 pour voir les choses évoluer et réapparaître au grand jour avec notamment les résultats des tests lancés en semaine 7, peut-être de nouveaux bons points à mettre dans l’escarcelle de la fonction naissante !

Des agents de plus en plus porteurs de la démarche ! ;)

Des agents de plus en plus porteurs de la démarche ! 😉