Archives de Catégorie: Bourgogne – Semaine 1

Imaginer les villages de demain : les vidéos

Publicités

Deuxième journée : « Et vous, vous les voyez comment les villages demain ? »

La deuxième journée s’organise autour de 2 grandes phases: Imaginer et Préparer l’immersion.

IMAGINER
Les participants, suite aux travaux de la veille, partagent désormais une vision commune de ce que sont aujourd’hui les villages bourguignons et des enjeux auxquels ils font face. La question qui se pose désormais est la suivante: « Et vous, les villages du futur, vous les voyez comment? ». Les participants sont donc invités au cours de cette journée à imaginer le village du futur « désirable et soutenable », à laissé aller leur imagination, à rêver le temps d’un exercice prospectif.

A l’issu d’un brainstorming collectif, 4 visions de villages idéaux se profilent: le village connecté, le village bien-être, le village participatif et enfin le village ressource.

A partir de ces orientations thématiques, les participants organisés en 4 groupes (un par type de village) retranscrivent les projections de leur village idéal via une mosaïque d’images. Ce « poster flou » permet de décrire de façon imagée les aspects déterminants de leur village idéal. Cet exercice de créativité donne l’occasion aux participants d’échanger autour de leurs visions, de les approfondir, de les affiner. Les villages prennent un nom (Alabone/heure, Gros Câlin), du relief, un visage humain.

Vous pouvez retrouvez la présentation des 4 villages idéaux dans l’article  » Imaginer les village de demain: les vidéos ».

PREPARER L’IMMERSION
En fin d’après-midi, un atelier autour de la journée d’immersion du lundi 4 juillet est organisé. Parce qu’aller à la rencontre des habitants ne s’improvise pas, les participants préparent les outils qui permettront de faciliter le dialogue autour de la ruralité de demain avec les habitants de Nolay et de recueillir leurs paroles. Leur mission est de produire des « cartes à réaction » cad des cartes hypothèses sur le village du futur permettant aux habitants de Nolay de réagir sur des choses concrètes mais aussi d’orienter le dialogue sur des sujets nous intéressant directement. Exemples de cartes: « Et si la mairie n’était plus que numérique? », « Et si Nolay était auto-géré? », « Et si on passait au troc? »…
En parallèle, un groupe organise le stand qui sera déployé sur le marché de Nolay le lundi matin pour dialoguer avec les habitants.

IMAGINER. A partir des enjeux identifiés la veille dans les villages bourguignons d'aujourd'hui, il s'agit maintenant d'imaginer à quoi pourraient ressembler les villes "désirables et soutenables" de demain. Pour introduire la discussion, Sophie Valdenaire nous présente les principaux enseignements du SRADT (Schéma régional d'aménagement du territoire).

IMAGINER. Un brainstorming collectif est organisé afin de déterminer les 4 pistes de village idéal.

IMAGINER. A nouveau répartis en 4 groupes, les participants composent, à l'aide de photos inspirantes trouvés sur internet ou dans la banque de photos de la 27e Région, leurs visions du village de demain.

IMAGINER. La vision "en relief" de l'un des groupes. Un rapporteur est désigné dans chaque groupe et la présentation de la vision est filmée pour produire un podcast vidéo.

PREPARER L'IMMERSION. Atelier de conception des cartes à réaction, sous le soleil dijonnais.

Rapport d’étonnement au terme de la première journée

En fin de journée, Cyril Olivier, Frédéric Thiabaud, Nicolas Berthault, Olivier Ryckwaert produisent leur rapport d’étonnement sur la première journée en quelques points.
Des retours sur le fond :
– « On a peu parlé du social, du vivre ensemble » ; Comment les gens vivent-ils vraiment ? individuellement, collectivement ? Cette compréhension des pratiques sociales des populations du territoire, entre urbain et rural, entre habitants et néo-ruraux est insuffisante aujourd’hui. Si les collectivités maîtrisaient mieux ces dimensions, elles seraient en mesure de créer de nouvelles marges de manoeuvre, d’inventer de nouvelles formes d’intervention ;
– La question de la mutualisation des équipements (culturels, serviciels, etc) ;
– la question de la consommation, du modèle consumériste dans l’avenir du rural ;
– Le milieu rural, pompé par le milieu urbain (ex : projets de carrières)
– « Le village, c’est l’endroit quand un gosse fait une connerie, tout le monde finira par le savoir »
Des retours sur la méthode :
– « Cette journée est la preuve qu’on peut concilier amusement et travail, réfléchir de façon ludique tout en produisant des résultats relativement sophistiqués », « On travaille à la hache, sans partir de données scientifiques ou de chiffres, et pourtant on produit des choses pertinentes », « De façon étonnante, les résultats de groupes sont très complémentaires » ;
– « Contrairement aux 3 autres groupes, le groupe qui a travaillé en s’appuyant sur le cas précis de Saulieu a produit une vision plus riche, moins générale, faisant ressortir autant de potentiels que de freins » ;
– « Il est notable que nous ne soyons pas partis d’une définition du mot « village » (cf wikipédia) ; on aurait pu aussi produire le lexique des « 100 mots du village » pour s’accorder sur un vocabulaire commun ;
Au final, l’une des questions posées est celle de la ruralité choisie/non choisie : comment changer de regard sur le rural  ? Non pas pour espérer tout changer, mais introduire la possibilité du choix là où elle n’existe pratiquement plus…

Représenter les villages de Bourgogne : les vidéos de restitution

La Transfo en Bourgogne, c’est parti : première journée

Les journées créatives débutent sous les flashs: des photos-portrait des participants où chacun est invité à se présenter via une affiche (nom, prénom, structure) et à amorcer un souhait sur les « villages du futur » sont réalisées. Affichées sur un mur de l’espace atelier, elles permettent de découvrir tout au long de la semaine la communauté naissante des « villages du futur ». Autour d’un café, les participants, regroupés en binômes, sont invités à faire connaissance. Dans quelques instants, chacun devra présenter son interlocuteur. On griffonne sur les carnets, on tend l’oreille. Le travail a déjà commencé.

Pour introduire la journée, l’équipe de la 27e Région et la Région Bourgogne présentent le cadre dans lequel est organisé ce travail créatif ainsi que le programme de cette semaine de travail.
On fait ensuite un tour de présentation des participants où chacun dresse le portrait d’un autre. Les profils sont assez différents: agent régional de Bourgogne ou d’autres régions, élue, architectes, entrepreneurs, sociologues, designers… Les échanges s’annoncent riches.

Le premier atelier, introduisant cette semaine, est consacré à la documentation d’expérience. L’équipe de la 27e Région souhaite partager sa façon de capitaliser sur ses projets grâce à des outils comme le blog, la photo, twitter ou delicious. Les participants passent sur chaque atelier afin de tester l’écriture d’un billet sur un blog, d’éditer leurs (premiers ?) twitts, d’apprendre à adapter leurs talents de photographe à de la documentation et d’optimiser leur veille en ligne. Tablettes pour twitter, appareils photos, carnets de veille, ordinateurs: des outils sont laissés à leur disposition pour continuer à tester ces méthodes tout au long de la semaine et documenter les journées créatives « villages du futur ».

L’après-midi, nous rentrons dans le vif du sujet. Intitulé « représenter les villages bourguignons » cet atelier a pour objectif de construire une vision partagée/commune des villages en Bourgogne aujourd’hui. Il s’organise en deux temps : un premier temps d’introduction du thème autour d’une intervention filmée de Denis Lépicier, sociologue d’Agrosup Dijon, afin de mieux comprendre à quoi renvoie la notion de village en Bourgogne. Un deuxième temps au cours duquel 4 groupes de travail vont représenter graphiquement l’organisation des 4 archétypes de villages bourguignons aujourd’hui: le village rural sans services, celui avec services de proximité, le pôle rural avec services intermédiaires et le village périurbain. L’utilisation de cette méthode de cartographie permet de donner à voir ces villages, d’amorcer dialogue et échange, de tangibiliser.

En fin de journée, une soirée de présentation de projets inspirants traitant de la ruralité est organisée dans un bar proche de l’hôtel de Région. Dans un format court, 4 slides/4 min, des initiatives très différentes sont présentées: un fablab en milieu rural, le tour du Morvan en transition, un laboratoire pour mieux vivre ensemble… De beaux projets sur lesquels s’endormir pour mieux imaginer le lendemain.
Vous pouvez retrouver les présentations ici.

PRESENTER. Dès leur arrivée à 9h, les participants sont invités à se mettre par deux pour se présenter l'un à l'autre. Chaque participant présentera ainsi son voisin devant tous les autres.

PRESENTER. De 9h30 à 10h30, Charlotte et toute l’équipe présentent la démarche et le déroulement des 5 journées créatives, puis chaque participant présente son voisin.

RACONTER. De 10h30 à 12h30, 4 ateliers sont organisés pour que les participants apprennent à documenter la démarche par différents moyens : bloguer, twitter, faire des photos, faire de la veille en ligne.

REPRESENTER. Toute l'après-midi, à partir d'une interview vidéo d'un sociologue sur les villages en Bourgogne et des premiers débats, les participants produisent des visions à partir de 4 archétypes, du petit village presque sans services, au village péri-urbain.

REPRESENTER. Au terme de l'exercice, on découvre chacune des 4 représentations. Ici, celle du "pôle rural de services intermédiaires".

A découvrir également, les autres représentations du village : elles concernent le village péri-urbain, le village avec services de proximité, et le village rural sans services.

S'INSPIRER. Il est 19h, dans le caveau d'un café près de l'Hôtel de Région ; les participants se sont retrouvés pour écouter une dizaine de projets innovants, qui vont inspirer de nombreuses idées dans le champ économique, écologique, social, culturel, etc.

Village de demain, j-1 : derniers préparatifs

Charlotte Rautureau fait connaissance avec le lieu, un espace d'exposition situé près du hall d'accueil de l'Hôtel de Région.

François Jégou (SDS) prépare l’expo « in progress » près du hall d’accueil de l’Hôtel de Région.

Sur la route des villages du futur…

Les villages de Bourgogne à 350km/heure depuis le TGV…