TRANSFO PACA / semaine 4 / jour 1

5

Premier jour de cette quatrième de Transfo, nous retrouvons à la Région une quinzaine de participants à la Transfo qui font partie de « l’écosystème » des Emplois d’Avenir : des agents de la Région (Direction de la formation et de l’apprentissage, Direction de l’emploi et de la continuité professionnelle, Direction de l’économie régionale, de l’innovation et de l’enseignement supérieur, Pôle ressource etc…) , mais aussi des représentants de Pôle Emploi, de l’ARDML (Missions locales), d’un OPCA, de l’association Moderniser sans exclure, d’un réseau d’employeurs… Nous comptons également parmi nos participants de l’après-midi, Thierry Fellmann, DGA du pôle innovation, emploi, formation et Pascale Gérard, Vice présidente de la région PACA à la formation professionnelle et à l’apprentissage.

Forts de cette diversité nous pouvons nous mettre au travail autour d’une idée d’expérimentation apparue en décembre : un processus de retours d’usages et d’amélioration continue du dispositif Emploi d’Avenir.

L’équipe de résidents mobilisent les participants autour de cette idée d’expérimentation afin de concevoir un schéma conducteur qui nous permettra de visualiser cette expérimentation et de préparer nos entretiens de mardi et mercredi.

3

Les participants travaillent en trois groupes, desquels émergent trois schémas, correspondants finalement à trois idées différentes :
1 / Le schéma d’un processus global de retours d’usages articulé autour d’outils comme la fiche métier et la fiche de poste dynamiques et la création d’un outil de suivi et de dialogue dont la forme n’est pas finalisée.
2 / La création d’un groupe de parole « jeunes en Emploi d’Avenir » et d’un groupe de paroles « employeurs » à une échelle micro (4 ou 5 employeurs et une dizaine de salariés en EA), situé sur un territoire proche. Chaque groupe serait un lieu de collecte de paroles et d’informations. Ces paroles seraient ensuite « confrontées », croisées puis traiter et analyser, afin d’être transmise aux instances concernées susceptibles d’enclencher des améliorations du dispositif.
3/ Une proposition d’expérimentation propre à un secteur d’activité : les espaces publics numériques (EPN) et plus particulièrement les ERIC (Région PACA), qui pourraient embaucher de manière expérimentale (2 ou 3 ERIC) des jeunes en Emploi d’Avenir sur des métiers « en devenir », identifiés par la récente circulaire gouvernementale autour des nouveaux services à développer dans les ERIC.

1

Les travaux de chaque groupe semblent entrer en complémentarité avec des approches plus « méta » et des approches plus concrètes appliquées à un secteur d’activité.
Il s’avère néanmoins compliqué de présenter simplement chacune des trois idées, notamment dans la perspective de rencontres avec des jeunes et des employeurs.
Nous replanchons donc en début d’après midi sur chacune des idées, en sous-groupes, afin de faire ressortir les objectifs et les enjeux de chaque schéma, mais aussi afin de préparer nos grilles d’entretiens pour les rencontres des deux jours à venir.
En effet ces rencontres doivent permettre de préfigurer les espaces d’expression en recueillant l’expérience des personnes concernées par les Emplois d’Avenir, et de soumettre nos idées d’expérimentations pour commencer à leur donner forme.
L’après-midi se transforme en brainstorming géant qui a parfois du mal a aboutir à des idées organisées. Nous sentons la difficulté de se projeter vers des schémas concrets d’expérimentations avec des terrains d’application. Il se dégage une tendance forte à vouloir d’ores et déjà cibler les améliorations à apporter, sans passer par l’étape de conception d’outils à tester.
Si la piste d’expérimentation autour des ERIC semble trouver une voie de réalisation concrète, les deux autres ont plus de mal à émerger. En effet, l’idée d’un processus de retours d’usages via des espaces d’expression déclenchent beaucoup de controverses sur la faisabilité, l’intérêt, le « déjà fait », les outils déjà existants comme le dossier de suivi des Missions locales etc…

2

En fin de journée, l’équipe de résidents et deux de ses fidèles complices rescapés de cette après-midi extrêmement dense en discussion mais moins en production font le point :
Nous pensons que la piste des espaces d’expression ne doit pas être abandonnée et doit à minima être soumise aux employeurs et aux salariés en EA mardi et mercredi.
Nous interrogeons la difficulté d’opérationnaliser la Transfo : l’enjeu de la mise en oeuvre d’un processus d’intelligence collective, de mise en réseau des partenaires autour de modes de travail nouveaux et décloisonnants nous semble tout à fait présent à la Transfo PACA (mais comment le rendre visible ? est-ce un livrable ?) par contre l’enjeu d’opérationnalité de la Transfo sur le dispositif Emploi d’Avenir nous semble plus difficile à atteindre.
Nous repérons que les premiers participants à la Transfo, qui avaient fait émerger les premières idées sont beaucoup moins présents, mais que nous gagnons de nouveaux participants plus centrés sur la thématique.
S’ajoutent à cela d’autres remarques très intéressantes que nous ne manquerons pas de vous relater ici lorsque nous nous serons un peu reposés !
A demain

6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s