SEMAINE 5 JOUR 4 – TRANSFO BOURGOGNE

L’atelier du matin s’intitule « LES DÉFIS DES VILLAGES ». Dans l’exposition, les visiteurs sont invités à choisir 3 « défis » dans les portraits de villages des communes rencontrées au préalable. Chacun s’installe au hasard autour d’une table. Par groupe commence alors un tour de table, qui devient discussion autour des défis des villages du futur !

Les portraits de villages et leurs défis à collecter / extraits

Chaque groupe tente de classer les défis et les prioriser. Les synthèses successives sont retranscrites ici en 4 super défis :

> Penser et agir à collectivement

L’échelle de l’inter-communalité semble essentielle pour le village de demain ! Comment se projeter sur ce niveau ? Comment faciliter les conditions du faire ensemble ? Comment travailler efficacement ? A quelle fréquence, quelle régularité ? Sous quelle forme ? On imaginent de nouveaux espaces permettant de réfléchir entre élus, habitants, jeunes, moins jeunes… un ensemble pluriel. La communauté de communes et le Pays sont des formats déjà en place mais pas toujours efficients… Il existe aussi de nombreux autres acteurs privés ou publics qui doivent être associés… Pour les politiques publiques, on évoque « la haute couture » territoriale, qui consiste à être au plus proche des particularités locales.

> Le vivre ensemble et le renouveau des espaces publics.
Une grosse trentaine d’années à conduit à l’effritement des cadres habituels du vivre ensemble à la campagne. La place du village, l’école, le marché, le bistrot, les fêtes… Tous ces lieux et moments se déplacent. Les nouvelles pratiques amènent de nombreux habitants à quitter le village pour travailler en ville. Comment on fait vivre ensemble les anciens et nouveaux habitants ? comment on maintient une vie associative dynamique ? Comment créer des liens intergénérationnels ? Comment faciliter l’intégration des nouveaux habitants ?
Des notions sont au cœur des échanges  : la participation citoyenne, la convivialité, l’intégration de tous.
Par « des lieux voués à la rencontre », recréer des places publiques. Penser un aménagement « convivial » et des équipements. L’échange de savoir-faire. L’innovation avec des services impliquant, des chantiers collectifs.  Mutualiser, partager, créer de nouveaux liens avec les voisins (puisqu’on pense à l’échelle de l’interco).

> Les ressources locales
Chaque village a aujourd’hui des potentialités locales à exploiter :
– la ressources foncières et les productions agricoles et/ou paysannes. Il semble évident de valoriser au mieux ces productions en développant l’économie locale autour des circuits courts.
– les ressources énergétiques, avec beaucoup d’intérêt pour les énergies renouvelables locales (éoliennes, méthanisation, bois) et les solutions de transports alternatives,
– les ressources patrimoniales et culturelles valorisables avec le tourisme mais pas seulement. C’est aussi la qualité de vie nécessaire à l’attractivité des territoires ruraux pour renouveler la population.

Toutes ces ressources et autres aménités positives (qualité des paysages, de l’eau,…) font des campagnes des lieux fragiles auxquels il faut prendre soin.
> Développer une image positive du village et de la campagne.
Comment donner à voir une ruralité vivante, dynamique ? Inviter, accueillir, lutter contre l’exode rural ! Il y a enjeu démographique et politique fort à convaincre que l’innovation sociale, économique… est en marche à la campagne !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s