Résidence Achats durables en Rhône-Alpes // Semaine 3 – Lundi

Apéro-défi, une expérimentation grandeur nature pour lancer cette 3e et dernière semaine de résidence sur une note d’ouverture et de dynamisme.

Nous avons ouvert ce 1er octobre 2012 la 3e semaine et dernière semaine de résidence sur la question des achats durable en Région Rhône-Alpes par une expérimentation grandeur nature. Issu du travail d’analyse et de co-conception mené avec les agents de la Région pendant les 2 premières semaines, l’Apéro-défi est un événement qui s’est déroulé au sein du siège de Région et dont le but est de croiser des regards et des expériences autour d’un sujet mis à l’agenda en lien avec une nouvelle politique, un grand projet, ou une stratégie régionale. Autour de ce défi, l’enjeu pour nous était d’apporter des regards croisés et d’ouvrir des perspectives, le tout dans une démarche de développement durable.

Pour cette première édition expérimentale, l’Apéro-défi a rencontré un vif succès : 10 intervenant internes et externes à la Région avaient répondu positivement à notre invitation et sont venus présenter devant une petite assemblée d’agents de la Région 10 projets en cours ou achevés autour du défi suivant : « Éco-citoyenneté & jeunesse en région Rhône-Alpes, vers de nouveaux services… ».

Nous avions proposé à chaque intervenant un cadre identique de présentation : un diaporama en 6 slides présentant en 6 minutes (pas une de plus) un projet, son contexte, ses acteurs, ses outils et méthodes complété d’un retour d’expérience sur les réussites et les difficultés rencontrées. En parallèle des présentations, les participants étaient invité à faire passer à notre tweeteur du jour leurs questions et remarques, qui ont été misent en ligne sur Tweeter en live.

L’ensemble de la session a été animé avec enthousiasme, pertinence et bonne humeur par notre résidente « chef de choeur », ce qui a donné à cette 1e édition une tonalité particulièrement positive !

Nos 10 intervenants ce sont pris au jeu et ce 1er apéro-défi a été une expérience que les participants ont qualifiée dans le document d’évaluation qu’ils ont remplis à l’issue de l’événement d’enrichissante, stimulante, innovante, intéressante, dynamique et souriante !! Tous nous ont dit avoir découvert de nouveaux projets et le format a majoritatairement été approuvé (plusieurs participants ont juste regretté le manque de temps pour une question/réponse après chaque présentation).

Plusieurs thèmes ont déjà été proposés pour une prochaine édition, reste à prendre le relais…

Nous accueillons l’après midi un groupe de réflexion autour du projet de dématérialisation des processus, ici celui de l’achat public, le « e-dossier prestataires ».

Comment le projet de dématérialisation est une opportunité de refonte des dossier de réponse aux appels d’offres ? Comment investir le champs du développement durable et laisser une plus grande part d’expression au prestataire ? Cette question a été déclinée sur deux groupes :

– Le premier groupe s’est concentré sur ce que  la Région peut demander à ses prestataires, pour évaluer et faire évoluer leurs démarches environnementales, sociales (en insistant toujours sur le devoir d’exemplarité de la Région sur ces questions)

– Le second groupe, qui accueillait une graphiste membre d’un collectif pluri-disciplinaire lyonnais, s’est penché sur les démarches (environnement, organisation de la structure, gouvernance, responsabilités sociales, etc.)  que les prestataires pourraient valoriser dans cette version rénovée du dossier d’appel d’offre.

Dans chaque groupe, les participants ont imaginé des proposition de nouveaux critères et modes de notation, ou de nouvelles manières d’encourager et de valoriser les démarches de tous les types de prestataires. Ces propositions ont ensuite été positionnées sur un questionnaire, qui visait à préciser la nature de la proposition : clause, critère ou forme libre, poids dans la notation, confidentialité, demande à tous les prestataires, etc.

Chaque groupe a présenté ses propositions, avant de poursuivre le débat sur la question de l’évaluation des marchés achevés. Peut-on imaginer de mettre en ligne et de partager les évaluations, pour favoriser l’échange et le retour d’expérience entre agents ? Quelles limites à ce nouvel outil ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s