Transfo PACA : de retour pour la Semaine 2

Après une première Semaine Campus en juin, ayant connu une forte affluence, la Transfo reprend en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Aujourd’hui lundi, l’équipe de résidents prend ses marques. Anaïs Triolaire et Eugène Roux, tous deux designer, et Pauline Scherer, sociologue, avaient déjà participé à la première semaine de Transfo. Catherine Belotti les rejoint, apportant son expertise et son expérience des politiques et enjeux de l’emploi.
L’objectif de cette semaine est de poser les bases d’un processus qui se déroulera pendant deux ans : mettre en route un groupe de travail coopératif et transversal, se donner un vocabulaire commun et se doter d’outils pour choisir et lancer des expérimentations sur le thème de l’emploi.
Au programme, une série de questions : Qu’est -ce qu’un « dispositif régional pour l’emploi »? que veut dire « expérimenter », « innover » ? Quels sont les champs d’intervention de la Région en matière d’emploi ? Comment les caractériser?

Un des premiers outils mis en oeuvre est la réalisation d’une maquette, représentant les dispositifs de la Région existants en matière d’emploi. Cette cartographie doit fournir au groupe de travail un support « opérationnel » de réflexion et de projection.

Dès ce premier jour, nous retrouvons des visages connus : certains participants très assidus lors de la Semaine Campus sont au rendez-vous. Ils sont rejoints par de nouvelles personnes. Ceux qui n’ont pas pu se libérer passent la tête au détour d’une réunion. Le groupe « Transfo » se forme progressivement.
La première séance de travail de la semaine est consacrée à la définition du terme « dispositif ». Qu’entend-on collectivement par dispositif? Que souhaite-t-on représenter par la cartographie ?
Pour définir le terme de dispositif, nous identifions les critères qui le caractérisent, par rapport à d’autres types d’initiatives régionales.

Qu’est-ce qu’un « dispositif » ?

Un premier brainstorming révèle une série de mots clés que les participants associent à l’objet « dispositif » : intitulé, délibération, partenaires, budget, calendrier, objectifs, public, engagement, résultats, besoin, service…
Le regroupement de ces notions fait apparaître 5 critères principaux permettant de distinguer un dispositif : celui-ci possède un nom, on lui associe des objectifs et des moyens (humains et/ou financiers), il est destiné à des bénéficiaires, et consiste en un service rendu ou des actions.
Le groupe évoque aussi d’autres caractéristiques qui doivent apparaître sur la maquette, qui seront utiles pour la définition des pistes d’expérimentations : les partenaires impliqués, le poids de la Région dans le partenariat, le mode opératoire, les porteurs du dispositif au sein de l’institution.

Ce premier travail lexical se révèle productif et met le groupe sur la piste de questionnements inhérents à un processus d’expérimentation. Il met également à jour la diversité des univers sémantiques présents autour de la table. Plusieurs questions parallèles émergent : qu’y a-t-il en amont d’un dispositif ? Quelle en est l’origine ? Un dispositif se définit-il par ses résultats ou seulement par ses objectifs ? Les points de vue peuvent s’avérer contraires, c’est la base d’un travail en commun.
En fin d’après-midi, la réalisation de la maquette s’amorce, quatre dispositifs sont déjà représentés. Ce n’est qu’un début…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s