Les nouveaux usages de la médiathèque : Journée 1, semaine 1

Qu’est-ce qu’une médiathèque aujourd’hui -et demain ? Cette question intéresse tout particulièrement la commune de Lezoux, qui va accueillir en 2013 un médiathèque flambant neuve destinée à couvrir toute l’échelle intercommunale. Pour y travailler, la Région Auvergne, le Conseil général du Puy de Dôme, la Communauté de communes Entre Dore et Allier et la 27e Région s’associent pour mener une expérience sous la forme d’une résidence : entre juin et octobre, une équipe pluridisciplinaire de quatre personnes (médiation culture, sociologie, design) va s’attacher à (re)partir des pratiques des habitants et professionnels des médiathèques pour imaginer quels services pourraient leur être proposés.
De gauche à droite : Blandine Scherer, Adrien Demay, Elisa Dumay et Damien Roffat.
Comme pour chaque résidence, l’équipe est composée de profils très complémentaires : Elisa Dumay, directrice et fondatrice de De l’Aire, fine connaisseuse des enjeux entre pratiques culturelles et développement des territoires, et personne référente pour l’équipe ; Adrien Demay et Damien Roffat, fondateurs de Design Territoires Alternatives (DTA), agence de design de services spécialisée dans les projets territoriaux ; Blandine Scherer, formée aux métiers des bibliothèques et du patrimoine et spécialisée dans le recueil et la transmission de témoignages de vie.
 
La méthode utilisée est celle de l’immersion : plutôt que de conduire une étude, l’équipe va passer du temps sur le territoire de Lezoux, d’abord pour comprendre et réinterroger les enjeux (semaine du 11 au 15 juin), ensuite pour imaginer et tester des pistes en travaillant étroitement avec les habitants (semaine du 17 au 21 septembre), enfin pour proposer une sélection de scénarios d’usages (semaine en octobre, à déterminer). L’équipe s’appuie sur le travail de prédéfinition réalisé quelques mois plus tôt par le cabinet Puzzle pour la Communauté de communes. Il ne s’agit pas d’une mission d’étude ou d’une démarche dont les résultats seraient connus à l’avance, mais bien d’une expérience collective, où chacun peut contribuer à définir les valeurs, les attributs, l’esprit et bien entendu le type de services que la future médiathèque pourrait abriter. C’est aussi pour le Département et la Région l’occasion d’appréhender une nouvelle méthode et des approches qui pourraient nourrir une réflexion plus large sur les services numériques culturels sur le territoire.
Au fil des semaines d’immersion, l’équipe va produire un « cahier des usages », support décrivant sous forme de scénarios les types de services que la médiathèque pourrait proposer. Cette production doit permettre de nourrir le futur cahier des charges de la médiathèque et d’enrichir le travail du futur architecte et des personnes chargées de mettre en oeuvre le projet de médiathèque.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s