La Transfo Pays de la Loire : semaine 1, premier épisode

Tout raconter et documenter, tenir un journal de bord de ses actions au jour le jour : cela fait partie de l’approche de la 27è Région. La Transfo arrive en Région Pays de la Loire avec une mission : proposer aux acteurs du territoire les outils et les méthodes créatives pour penser – ensemble – le défi démographique à venir. La première des 5 journées créatives a réuni à l’Hôtel de Région une vingtaine de participants, agents des collectivités ou des agences d’urbanisme, élus et extérieurs avec une question : Comment accueillir 900 000 habitants de plus à l’horizon 2040 ?
Curieusement, il n’a guère été question de prospective lors de la première matinée. Il ne s’agit pas en effet pour l’équipe d’apporter des réponses d’experts mais plutôt d’aider à poser les bonnes questions, à s’ouvrir à de nouvelles manières de penser. Pour ce faire, les participants se sont d’abord familiarisés avec les outils de documentation d’une expérience : Twitter, les blogs, la photographie, la veille.

L'atelier veille

 

Se (la) raconter

 Les blogs, tout le monde connaît, certains participants en consultent régulièrement mais ils sont beaucoup moins nombreux à y contribuer. L’atelier présente l’intérêt du blog pour faire le récit d’un projet qui se construit. Très vite, les questions pratiques fusent : Que doit-on dire ? Qu’est-ce qui doit rester dans le domaine du « off » ? Raconter un projet qui est par nature un « travail en devenir » (work-in-progress) ce n’est pas toujours évident, on est loin de la communication que maîtrisent bien les institutions et les collectivités. Ecrire sur un blog, prendre une photographie d’un projet dont est aussi l’acteur, c’est une invitation à être à la fois « juge et partie » (pour reprendre une expression d’une précédente opération de la 27 è Région, Territoires en Résidences). Au fil de la journée d’ailleurs les participants commencent à sortir leur smartphone de leur poche pour prendre des photos de la production des ateliers.

« Dites-moi, quel est le rapport avec la prospective ? »

Certains ont pu s’interroger au moment du déjeuner, parce que, décidément, c’est une drôle de méthode que nous propose l’équipe de la 27è Région. Il a bien été question de prospective en début d’après-midi, et notamment des 11 démarches en cours sur le territoire ligérien ! Différentes par leur approche, l’échelon territorial au sein duquel elles se déroulent, elles partagent sans doute toutefois des défis communs. L’identification de ces « points de contact » où vont se jouer l’avenir du territoire, c’était précisement l’objectif des ateliers de l’après-midi.

Le partage des résultats

Pour conclure cette première journée, l’équipe a proposé une nouvelle fois de décaler le regard, de quitter les salles de l’Hôtel de Région pour un bar du centre-ville, et d’ouvrir grand les fenêtres avec un tour d’horizon de nouvelles approches de projection…
Publicités

2 réponses à “La Transfo Pays de la Loire : semaine 1, premier épisode

  1. Merci pour l’accueil et l’ambiance créative!! Outils, mise en situation, projection, questionnement, parole citoyenne, designer.
    Autant de notions avec lesquelles je repars…
    Je vous souhaite une belle journée d’immersion,
    Au plaisir de vous retrouver jeudi soir pour la restitution,
    Et à bientôt en milieu rural, creuset d’innovation sociale!!!

    Sandra Dranne, Réseau rural Pays de la Loire

    • territoiresenresidences

      Merci Sandra 🙂 Au plaisir de vous retrouver bientôt pour la suite de la Transfo, pas plus tard que la semaine du 5 mars !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s