TRANSFO Bourgogne / Semaine 2 / Jour 3 – SAFARI PHOTO

Safari photo

Safari photo

Mercredi nous organisons un safari photo dans les bâtiments du Conseil Régional pour nous aider à comprendre son fonctionnement et découvrir les espaces stratégiques. Munis d’enregistreurs et de caméras, nous partons à la rencontre des agents du service de l’aménagement du territoire et des espaces de vie et de travail.

Le 6ème étage au complet

Le 6ème étage au complet

Ils nous accueillent chacun leur tour et nous expliquent leur positionnement professionnel et leurs pratiques. Ils nous éclairent sur leur rôle au sein de la Direction, leurs collaborations sur certains projets, les outils qu’ils utilisent ou qu’ils aimeraient pouvoir développer, leur vision de la ruralité et ce que leur inspirent les villages du futur.

Rencontre avec Dominique Mazeaud, Chargée de Programme.

Rencontre avec Dominique Mazeaud, Chargée de Programme.

Sophie Valdenaire, directrice de l’aménagement du territoire, dirige une équipe mixte dans les domaines du développement des territoires, de la santé, de l’habitat. Chacun met ses compétences au service de la spécialité et/ou du territoire qui lui sont assignés le portant à s’associer avec certains collègues du service ou d’autres directions selon les projets. Seul le service cartographie est véritablement transversal et travaille pour toutes les directions.

Affichage Thématique

Affichage Thématique

Le rapport au territoire prend différentes formes. La plupart du temps les agents travaillent en collaboration avec les pays et leurs agents, ou à défaut des communautés de communes. Ils sont aussi partenaires des SCOT en création qui viendront peut être bientôt offrir de nouveaux cadres d’intervention dans un contexte de redéfinition des cadres d’action des politiques publiques. Les agents sont amenés à se déplacer sur le terrain avec plus ou moins de régularité selon leur fonction. Le dispositif Eco Villages Avenir, comme le précédant dispositif Coeur de village, est un outil d’assistance aux communes de moins de 3500 habitants pour des projets d’aménagement et de réhabilitation du logement. Ce dispositif d’aide direct fait intervenir les agents directement et régulièrement sur les territoires dans le conseil technique aux maires et élus qui accompagne une subvention. Ces contacts avec le terrain nous intéressent particulièrement puisque les agents sont au plus près des besoins, des envies, des difficultés des villages. Ils décrivent aussi leurs modes d’interventions en relevant certaines limites du dispositif d’ingénierie et en imaginant des modalités complémentaires d’intervention.

En décryptant le champ des politiques publiques, nous constatons que le village se trouve enchevêtré dans de nombreuses instances et échelles. Nous constatons aussi le manque d’outils spécifiques au monde rural (adaptation des dispositifs urbains) et dans un ensemble étoffé d’acteurs, nous questionnons le rôle de la Région dans les stratégies territoriales. La multiplication d’acteurs offre un cadre étoffé de compétences et de possibilités de financements, mais elle est parfois complexe à gérer pour les acteurs locaux mais aussi dans le travail transversal entre les collectivités qu’il implique. Les Conseils Généraux se dotent progressivement de compétences de terrain plus étoffées (CF Saône et Loire qui détient un service très opérationnel d’accompagnement des projets d’urbanisme) qui remettent en question les modalités d’intervention des Régions.

Les agents sont critiques sur le phénomène de duplication des services et des équipements qu’ils ont l’impression parfois d’alimenter. Après la mode des salles des fêtes, est venue celle des maisons de santé ou encore plus récemment celle des éco-hameaux ou des centres de télétravail, que les collectivités souhaitent voir émerger mais qui ne sont parfois pas tout à fait adaptés aux besoins repérés dans un contexte donné, en tout cas qui mériteraient d’être réinterroger in situ à chaque demande.

Dossier de présentation des "Eco-villages-Avenir" présenté par Hervé Robert durant le Safari Photo

Dossier de présentation des "Eco-villages-Avenir" présenté par Hervé Robert durant le Safari Photo

Dans une discussion sur les perspectives du monde rural, sont abordées les prévisions démographiques dramatiques d’une campagne toujours plus vieillissante. Face à cette situation, quelles politiques d’accueil mettre en place ? Arnaud travaille au sein du Massif sur cette problématique de l’accueil. Cinq agents reviennent tout juste du Salon Prov’emploi à Paris où ils ont été défendre les couleurs de la Région Bourgogne pour repérer quelques Parisiens en quête de ruralité. Ils sont impressionnés par le succès de la Région Bourgogne (très bien située géographiquement et dont les grands crus et la gastronomie font rêver) et le désir de fuite de nombreux Parisiens pressés. Au total 120 touches, à entretenir… Certain doutent de ce type d’action et craignent de « vendre du mythe » à des personnes qui méconnaissent complètement le monde rural et ses spécificités.

Les 4 visions des villages & les idées périphériques

Les 4 visions des villages & les idées périphériques

De ce circuit parmi et au delà de la direction (quelques escapades ciblées complémentaires) émergent finalement quatre grandes thématiques que nous définissons d’ores et déjà comme les sujets des Chantiers Villages des semaines à venir à coconstruire avec les agents du Conseil Régional :

prise de notes : les villages révés

prise de notes : les villages révés

« Villages rêvés » abordera la question de la projection et de la prospective rurale. Les villages peuvent-ils se rêver eux-mêmes ? Comment concilier les rêves des nouveaux arrivants avec les aspirations des anciens ? Comment mettre en place les conditions d’une projection collective, à l’échelle du village, mais aussi d’autres échelles jusqu’à la Région ? Que faire des projets exemplaires ? En quoi donnent ils à rêver ?  Doit-on rêver d’une duplication de la démarche et comment le mettre en place ?

prise de notes : les villages connectés

prise de notes : les villages connectés

« Villages connectés » s’intéressera aux réseaux dans lesquels s’inscrivent villages et habitants. Des réseaux associatifs historiques encore vaillants (foyers ruraux par exemple) aux réseaux sociaux structurants ou plus flous (liés aux mobilités et parcours de vie), aux réseaux numériques (qui semblent apporter de nouvelles ressources), cette thématique donne à repenser les spécificités rurales aujourd’hui et fait émerger des paradoxes : alors que certain viennent à la campagne se déconnecter, toutes les collectivités s’emploient à trouver comment mettre en place des infrastructures de réseaux. Quels sont les réseaux en présence ? Comment repenser la place des réseaux d’entrepreneurs ? Le fonctionnement et les connexions entre collectivités, associations, entreprises ? En quoi représentent-ils des atouts et des perspectives ? Comment les activités professionnelles se recomposent elles avec ces nouvelles connexions ? Quelles perspectives pour le télétravail ? Pour les services qui encouragent la reconnexion des personnes isolées ? Quelles connexions ville / campagne à imaginer ?

prise de notes : les villages retraités

prise de notes : les villages retraités

« Villages retraités » Le monde rural vieillit, attirant de jeunes retraités et vieillissant naturellement. Comment anticiper ce vieillissement général et faire de la présence des sénior une ressource sociale (temps nécessaire à l’investissement associatif et politique) et économique (produits et services spécifiques) ? Comment penser les relations intergénérationnelles ? Comment travailler la question de l’accueil de nouvelles populations dans cette perspective?

prise de notes : Villages Cultivés

prise de notes : Villages Cultivés

– « Villages cultivés ». La physionomie des villages évolue : les paysages, les types de constructions, les services, le travail agricole, les lieux de rendez-vous se transforment. Les villages attirent les habitants et passants en quête de bien être qui recherchent tranquillité, liens humains, qualité des paysages, services de proximité, nourritures saines. Ces changements de regards amènent des conflits de représentation, de pratiques et de cultures… Quelle place pour la culture ? quelle agriculture durable ? Comment encourager à partir du village la transformation de la campagne ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s