A travers les yeux des urbanistes…

Mercredi 19 : Journée de rencontres avec des professionnels de l’espace public et de la participation : L’agence d’architecture et d’Urbanisme Patou Tandem, et « Les saprophytes », collectif d’architectes et paysagistes.

Le regard des urbanistes sur la participation des habitants soulève le problème de compréhension : comment traduire et expliquer l’urbanisme aux habitants ? « On a besoin que les gens s’expriment sur l’espace public or leur premier problème c’est leur propre logement. » Pour recueillir des participants, trouver des biais, des moyens de solliciter les habitants, cherchant la convivialité dans des ateliers par exemple qui permettent de « désacraliser la parole de l’expert ». Dominique … nous cite « La caravane de quartier » de Renne, un événement polymorphe réunissant le milieu associatif et culturel avec les habitants dans une ambiance très festive pour créer du lien social, installer la confiance et en profiter pour poser des questions de gestion urbaine …

Nous interrogeons les 7 associés de Patou Tandem qui nous reçoivent sur le terme « Espaces qui parlent ». L’un d’eux exprime le « très fort paysage sonore » de Wazemmes, on entend parler de multiples langues, dans les rues, ou au marché, lui aussi très « bruyant », mais d’abord perçu comme un espace très vivant.

Nous nous arrêtons sur « les places »  de Wazemmes et leur plus ou moins grand investissement et appropriation par la population : Les places, emblèmes de l’espace public semblent à Wazemmes exister entre saturation et abonné… La grande place du marché, se métamorphose chaque jour au cœur de ce quartier : surinvestie les jours de marché, et particulièrement le dimanche quand beaucoup d’habitants extérieur viennent profiter de cette animation, ou bien particulièrement vide et désertée servant seulement la fonction de parking. Comment « la place » joue-t-elle son rôle de point de rencontre au quotidien ?


De leur expérience avec « Parking Day », ( une journée d’occupation d’une place de parking pour installer un petit salon de verdure accueillant les passants pour discuter), Thomas Van Assche soulève que l’espace public, bien que très libre, est extrêmement contrôlé.  Mais les places ont une histoire disent-il et le sol qui a vécu a plus de force d’appropriation que celles qu’on aménage avec des nouvelles dalles… Il y a de l’humus sur les vieilles places, et c’est fertile en terme investissement !

Le collectif « Les saprophytes », fondent leurs actions sur cette métaphore : « Recréer de l’humus avec du compost urbain. ». Dans une démarche de recyclage et de participation, ils agissent en testant sur  le terrain, en occupant physiquement l’espace public pour proposer sans cesse de participer, de donner son avis, de construire avec eux. Ils se  positionnent comme une « force de proposition » : « par le faire ensemble on installe cette confiance nécessaire à l’implication et l’appropriation de l’espace public ».

Dans le débat sur les places et les espaces public investis ou non investis, Mélia Delplanque donne un exemple significatif : « chez moi il y a une autoroute qui traverse  la ville en plein milieu. Pour le voisinage elle est coupée la nuit et le weekend. C’est l’occasion pour plein d’enfant d’aller jouer au foot sur un grand espace, de se retrouver pour discuter etc. La place du marché de Wazemmes, elle est pleine tout le temps quand elle n’est pas saturée par le marché, c’est les voitures qui occupent l’espace…Peut-être que c’est ça aussi permettre l’appropriation : laisser l’espace libre… ».



Advertisements

2 réponses à “A travers les yeux des urbanistes…

  1. Pingback: Habiter Wazemmes- Immersion | Du design de Macguffin

  2. Pingback: Habiter Wazemmes- Résidence avec la 27e Région | Du design de Macguffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s