Seconde journée à Wazemmes

Mardi matin  aux Ambassadeurs :

Dans nos discussions et bilan, la question de la visibilité émerge de nouveau. Toutes les associations du quartier que nous avons pu rencontrer se veulent portes grandes ouvertes mais on se demande si en réalité il ne faut pas toujours aller pousser la porte pour y prendre part. Dans la journée, on relève des solutions dans des espaces très transparents, visibles et accessibles :

Par exemple au café citoyen et solidaire « Parlons d’avenir », nous rencontrons Marie-Béatrice autour de sa table d’hôte du mardi midi. S ‘y retrouvent entre autres les jeunes d’un secteur de Magenta Fombelle, réputé difficile. Ils viennent chercher de l’écoute, de la convivialité,  c’est « un endroit qui soulage, un endroit où j’ai retrouvé le sourire, la confiance, le partage, comme en Afrique. » explique ce jeune qui aide aux cuisines.

Le café tente d’accompagner chacun dans son quotidien, par exemple pour des recherches  d’emplois, avec « le petit forum »  (relais emploi). Mais il n’est pas question d’assistanat, tout le monde paye sa consommation, et « on dit la vérité ».… Le café  complètement vitré s’affiche sur l’espace public. Lumineux, chaleureux et coloré, il n’a pas besoin de faire de communication spécifique, on le voit, et on en entend parler par le bouche-à-oreille. Il joue la carte de la transparence, et de l’ouverture.

Les événements qui se déroulent dans l’espace public semblent aussi proposer cette simplicité d’accès. Il s’agit de partir du dehors pour « montrer » et pour « inviter ». Si la fête de la Soupe de Wazemmes est un emblème du quartier, c’est  aussi parce qu’il investit l’espace public ! Nous suivons Cécile Almeida (association BarracaZem) dans un porte à porte autour du secteur Flandre pour interroger les habitants sur la perception de leur quartier : la fête de la soupe revient dans toutes les bouches. Musicale, conviviale, intergénérationnelle, interculturelle, les recettes de soupes qu’on s’y échange viennent du monde entier !

L’expérience en direct de la nécessité de cette transparence : Installation de la vitrine de la 27ème Région aux Ambassadeurs! On retire les rideaux pour y installer la question : « Habiter Wazemmes, … c’est quoi pour vous ?» Tout de suite interpelés, plusieurs passants s’arrêtent…

 

Enfin, rendez-vous pour les vœux du président de la Maison de Quartier, autre lieu qui nous apparaît comme un espace accessible, multiculturel et intergénérationnel. C’est un moment convivial et festif où, comme à la fête de la soupe, les habitants du quartier apportent leurs savoir-faire culinaires au buffet. Un accueil de qualité nous permet de rencontrer de nouveaux acteurs locaux, autant de rendez-vous pour les jours à venir…

Publicités

2 réponses à “Seconde journée à Wazemmes

  1. Pingback: Habiter Wazemmes- Immersion | Du design de Macguffin

  2. Pingback: Habiter Wazemmes- Résidence avec la 27e Région | Du design de Macguffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s