Résidence Circuits courts alimentaires à l’EPL du Balcon des Ardennes // Semaine 1 de résidence / vendredi 21 mai

Résidence au Balcon des Ardennes / Semaine 1 - vendredi 21 mai

nous avons rencontré…

En pleine fabrication de madeleines et de confiture, dans l’atelier de transformation, pour cause de révisions (très pratiques) d’examen :

  • des élèves de seconde professionnelle IAA (industrie agro-alimentaire)
  • Christophe Kleber, professeur
  • Jérémy André, responsable de l’atelier de transformation

Lors d’entretiens individuels :

  • Sophie Lefort, CPE
  • Fabien Lejeune, économe de l’établissement

Et autour du déjeuner :

  • Etienne Vivier, proviseur de l’établissement

le point de vue des résidentes

Les rencontres de cette journée sont encore pour les résidentes de nouvelles occasions d’aller plus loin dans la découverte de l’établissement, de ces projets, etc.

Après ces rencontres et après un point de fin de semaine avec Etienne Vivier, le proviseur de l’établissement, l’équipe se concentre sur le bilan de la semaine et l’anticipation de la semaine à venir.

Résidence au Balcon des Ardennes / Semaine 1 - l'équipe de résidentes

La résidence se construit… bilan de la semaine et perspectives pour la 2e semaine

Le dernier jour de cette 1e semaine de résidence est consacré en partie à un bilan et à une réflexion sur les pistes de travail pour les semaines à venir. Plusieurs axes se dessinent :

Tout au long de la semaine, nous aurons découvert une grande diversité d’initiatives liées aux questions d’alimentation, de circuits-courts et plus généralement au respect de l’environnement au sein l’EPL du Balcon des Ardennes : label éco-école, tri, repas à base de produits du terroir et de produits bio servis à la cantine, Maison du terroir, projet d’insertion à travers la culture d’une parcelle maraîchère bio, projections de documentaires tels We feed the world, Notre pain quotidien, etc.

Nous avons découvert toutes ces initiatives au fur et à mesure de nos entretiens et en fin de semaine, l’équipe de résidentes fait le constat que l’ensemble de ces initiatives souffrent peut-être d’un défaut de visibilité pour des personnes extérieures arrivant, comme nous, pour découvrir l’établissement. Cette problématique nous semble être une piste à creuser au cours de la résidence : comment rendre plus lisibles et visibles l’ensemble des projets et initiatives de l’établissement dans son engagement dans le respect de l’environnement, que ce soit dans ces initiatives autour du fonctionnement de l’établissement, de sa pédagogie, de la cantine, de l’exploitation, etc.

Pour la prochaine semaine d’immersion, nous souhaitons proposer une cartographie des projets, en cours ou en devenir, liés au terroir, au bio, au respect de l’environnement, etc. dans l’EPL. Cet outil sera conçu comme un outil participatif et évolutif, que chacun serait invité à compléter. Une façon de donner à voir ce qui se fait déjà et ce qui devrait se faire prochainement.

Une seconde piste de travail est celle de la cantine. Nous sommes toutes d’accord pour dire que la cantine est un espace clef en ce qui concerne la problématique que nous traitons… et pas seulement parce qu’elle est l’endroit où l’on boit et l’on mange… mais :

  1. parce que cette cantine assure encore transformation (épluchage, découpage de la viande fraîche, etc) et cuisine proprement dite, contrairement à beaucoup de cuisines scolaires aujourd’hui,
  2. parce qu’il y est fait un vrai travail en matière d’alimentation bio (AB) et en approvisionnement en produits de proximité
  3. parce que c’est LE lieu où converge l’intégralité des personnes fréquentant l’EPL.

Nous aurons également découvert avec intérêt certaines spécificités de l’enseignement agricole telles qu’une pédagogie très axée sur le projet, sur l’interdisciplinarité, etc. Nous retenons également que les logiques pédagogiques participatives, permettant aux apprenants de s’impliquer et de se sentir concernés, sont, sur ce terrain, sans cesse évoquées et plébiscitées.

À partir de cette base, nous retravaillons ensemble sur les ateliers que nous avions ébauchés dès le mardi, en en réduisant toutefois le nombre et en les affinant. Ils seront notre base de travail pour la lancer la prochaine semaine de résidence.

L’idée d’organiser une projection-débat est abandonnée (nous avions dans nos cartons le documentaire Herbe de Matthieu Levain et Olivier Porte), au profit des autres ateliers qui nous paraissent favoriser davantage la participation.

Nous décidons également de fusionner l’atelier sur les clichés et les définitions pour travailler avec les pédagogues sur les notions de langages et représentations (importance du vocabulaire employé, du contexte dans lequel on l’emploie, de ce qu’il véhicule pour les uns et pour les autres, etc). Et si travailler à nommer les réalités vécues permettait de mieux les partager et les transformer !

Voici donc les 5 ateliers que nous proposons à l’établissement :

  • Atelier que manges-tu ce dimanche ? «  Partagez les bonnes recettes ardennaises qui circulent dans votre entourage et les petits trucs qui vont avec (tours de main, souvenirs, anecdotes…). Bousculez les traditions en y ajoutant votre grain de sel ! »
  • Atelier Bio, circuits-courts de quoi parle-t-on ? « Circuits-courts, agrobiologie, agriculture raisonnée, commerce équitable local, terroir… Interrogeons-nous ensemble sur le sens des mots et les réalités complexes qu’ils désignent.
  • Atelier Qui sont-ils ? « Nous partirons à la rencontre de quelques personnalités du Balcon des Ardennes et des environs immédiats pour qu’ils nous livrent leur vision de l’enseignement agricole, de la gastronomie régionale, et les relations qu’ils entretiennent avec la terre, le terroir, le territoire. N’hésitez pas à nous donner les noms de ceux que vous souhaiteriez entendre sur le sujet ! »
  • Atelier Et si on mangeait local ? « Aidez-nous à concevoir un repas dont les ingrédients proviendront tous de producteurs locaux, situés à moins de 50 kilomètres du Balcon des Ardennes ! »
  • Atelier Et si on pensait l’avenir ensemble ? « Nous proposerons à l’équipe de direction et aux personnes intéressées d’expérimenter de nouvelles méthodes pour se projeter dans le projet d’établissement et pour scénariser ensemble une fiche action ou un projet. »

Juste avant notre arrivée prévue le 7 juin, des panneaux présentant (très succinctement) ces différents ateliers seront affichés dans l’EPL.

Viendront s’ajouter à ces 5 ateliers, deux ateliers que nous avons imaginés pour travailler avec la confrérie de la Cacasse à cul nu :

  • la Cacasse court-circuite, un atelier destiné à travailler ensemble sur l’enjeu « circuit-court » du point de vue de la confrérie.
  • la Cacasse d’invite au lycée, un atelier qui aura pour but d’imaginer des interactions possibles entre la confrérie et l’établissement du Balcon des Ardennes.

À ces 7 ateliers s’ajoute enfin le travail sur la cartographie. Reste à concevoir les outils qui nous permettront d’animer ces ateliers, de favoriser la participation et la co-conception.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s