Résidence Circuits courts alimentaires à l’EPL du Balcon des Ardennes // Semaine 1 de résidence / Mercredi 18 mai

Résidence au Balcon des Ardennes / Semaine 1 - mercredi 31 mai

Nous avons rencontré…

3ème journée de la semaine, de nouvelles rencontre au sein de l’établissement et une visite à l’extérieur :

Nous rencontrons, au cours d’entretiens individuels :

  • Fabrice Savary, directeur du CFA / CFPPA
  • Sébastien Léonard, secrétaire général de l’établissement

De façon informelle dans le courant de la journée :

  • Étienne Vivier, proviseur de l’établissement
  • Jérémy André, responsable de l’atelier de transformation

Lors de la visite de la Salaison « Aux saveurs d’Ardennes » :

  • Didier Villemin, chef d’entreprise

Le point de vue des résidentes

Pendant cette troisième journée, les visites destinées à mieux comprendre le fonctionnement de l’établissement continuent.

La rencontre avec Fabrice Savary, directeur du CFA / CFPPA (centre de formation des apprentis / centre de formation professionnelle pour adultes) nous permet de compléter notre vision d’ensemble de l’établissement du Balcon des Ardennes qui est composé du lycée agricole, du CFA / CFPPA et de l’exploitation agricole. Le mode de fonctionnement y est différent, les apprentis ou les adultes en formation suivent un rythme et des contenus de formation qui ne sont absolument pas les même qu’au lycée. L’offre de formation se structure autour de deux filières : travaux paysagers et secteur forestier.

Nous avons avec M. Savary un échange très intéressant sur la question de l’interrégional dans ce secteur de la formation professionnelle et sur la grande difficulté des établissement et des régions à rencontre dans une logique de mutualisation de moyens entre des centres de formations qui rayonnent au-delà de la région dans laquelle ils se situent du fait de la spécificité de leurs formations.

Nous échangeons ensuite plus spécifiquement sur les projets de l’établissement en lien avec la thématique de la résidence, celle des circuits-courts que M. Savary met en perspective avec un projet de parcelle maraîchère dont nous avait déjà parlé M. Vivier, liant culture et insertion professionnelle.

Lors de notre rencontre avec Sébastien Léonard, secrétaire général de l’établissement nous abordons l’établissement sous l’angle de ses projets «  développement durable ». Labélisé Éco-école, l’établissement conduit depuis plusieurs années déjà un certain nombre de projets engagés dans une démarche de réduction de l’impact du « système EPL » sur l’environnement : tri des déchets dans tout l’établissement (classes, internat, cantine, admnistration…), passage au papier recyclable, utilisation de produits d’entretien éco-labélisés, repas bio servis mensuellement à la cantine, certains produits bio servis quotidiennement, approvisionnement en circuit-court pour plusieurs type de produits, etc. L’ensemble de démarches étant associées à un certain nombre de projets pédagogiques menés tous les ans avec les élèves.

Le fait de mieux connaître toute cette démarche, nous permet de mieux appréhender l’investissement de l’établissement dans cette problématique environnementale qui est étroitement liée avec celle des circuits-courts sur laquelle nous travaillons.

Au cours de la journée, en dehors du cadre de nos entretiens, nous prenons également le temps de « trainer » dans et autour du lycée pour s’imprégner du lieu.

La visite que nous effectuons à la salaison « Aux saveurs d’Ardennes » nous permet de sortir du contexte de l’établissement pour commencer à s’imprégner également du contexte existant à proximité dans tout ce qui est  gastronomie régionale. La salaison transforme essentiellement du porc ardennais en produits de terroir (saucissons, jambons, terrines, boudins, etc.) vendus sur place et sur des foires ou marchés.

La résidence se construit

Cette journée essentiellement consacrée à des rencontres et entretiens nous permet d’élargir encore notre vision du contexte dans lequel s’inscrit la résidence. Cette immersion est indispensable car elle nous permettra par la suite de proposer des ateliers ou projets qui s’appuient sur l’existant en tenant compte de la complexité du système, de son expérience, des ses forces et de ses faiblesses, etc.

En fin de journée nous confrontons notre vision avec celle de Monsieur Vivier, qui nous fait part également d’autres expériences qu’il a pu avoir dans d’autres établissements. Ces échanges réguliers avec le proviseur nous permettent de commencer à mieux cerner à quel niveaux pourront se situer nos interventions dans le cadre de la résidence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s