Coup d’envoi de la troisième semaine de résidence au lycée Gabriel Fauré d’Annecy

De la conception à la réalisation des projets

Aujourd’hui commence la troisième et dernière semaine de résidence au lycée Gabriel Fauré d’Annecy qui aura lieu du 17 au 21 mai 2010. Cette semaine doit voir la mise en œuvre de réalisations concrètes. Les résidents vont aussi s’efforcer de transmettre à des potentiels porteurs de projet le désir de faire aboutir des chantiers sur le long terme.

A l’occasion de la réunion inter-résidences qui a eu lieu la semaine dernière à la Cantine avec l’équipe de la 27e Région, les résidents ont sélectionné, parmi la dizaine de projets ébauchés au cours des semaines précédentes, quatre projets qu’il paraît ambitieux – mais réaliste – de mettre en œuvre cette semaine. En fin de semaine, nous serons en mesure de présenter certaines réalisations achevées, tandis que d’autres seront simplement scénarisées et traduites dans un cahier des charges. Nous laisserons aux porteurs de projets le choix de les finir.

Affichage sur la réunion publique du mardi 18 mai

Qui osera inaugurer le micro?

Parmi les projets que les résidents souhaitent réaliser cette semaine, se trouve l’installation d’un micro destiné à ce que chacun s’exprime, installé dans la loge. Il faut installer une ligne téléphonique indépendante du standard du lycée pour que le micro fonctionne. Les deux designers rencontrent l’intendant du lycée pour aborder les questions de câblage.

Que mettre dans le kit de speed dating?

Le speed dating que nous avions organisé lors de la deuxième semaine de résidence au Pâquier avait eu beaucoup de succès auprès des lycéens. Certains avaient même exprimé le désir de reproduire ce dispositif au sein même du lycée, durant la pause. Les CPE et surveillants de l’internat ont aussi imaginé utiliser ce moyen pour favoriser l’intégration des élèves durant les premières semaines après la rentrée pour favoriser l’intégration des élèves. Les résidents décident de concevoir et de réaliser un kit du speed dating lycéen, comprenant t-shirts pour les organisateurs, sifflet, chrono et un petit guide d’utilisation.  Ce projet est motivé que les objets possèdent un fort pouvoir d’incitation et de transmission.

La signalétique poétique en voie de réalisation

Les résidents vont aussi mettre en œuvre une partie de projet de signalétique dans le lycée. Il s’agit d’inscrire des panneaux de rue en bois peints à la peinture à craie pour que les lycéens inscrivent leur propre terminologie descriptive du lycée. Ce procédé simple devrait être un vecteur fort d’appropriation du lycée. Il pose cependant de nombreuses petites questions de réalisation : quelle couleur pour la peinture ? Faut-il imiter la forme des panneaux de rue ou choisir une forme moins mimétique et contraignante ? La signification du projet en est-elle alors modifiée ? Où stocker les craies ? Un professeur de lettres s’est déjà emparé de ce projet. Il a fait travailler sa classe de seconde sur des inscriptions possibles selon les thématiques du programme, comme par exemple le romantisme. Ces mêmes élèves ont eux-mêmes proposé de rédiger une charte d’utilisation du micro.

Pérenniser le projet test du trombinoscope?

Le trombinoscope était le projet test proposé en fin de deuxième semaine de résidence : il donnait à voir un inventaire des différentes catégories d’ «habitants » du lycée et était composé de toutes les photographies qu’il avait été possible de rassembler en mêlant trombinoscope et shooting sauvage. Les résidents l’ont retrouvé abîmé, griffonné – signe qu’il n’a pas laissé indifférent. Faut-il le pérenniser sous une forme plus durable ? Mathieu, élève en terminale, a aimé l’idée. Mais il regrette que la plupart des élèves aient simplement constaté l’apparition du trombinoscope sans s’interroger sur sa signification. « C’est incroyable l’inertie des élèves ici ! » s’exclame-t-il.

Le trombinoscope deux semaines après son installation

La plupart des projets survivront à notre résidence au lycée sous forme scénarisée. Il faut donc aussi les développer, les approfondir, les tester – en somme, concevoir un cahier des charges. Projets, préconisation, réalisations,  l’équipe des résidents naviguera cette semaine entre différents formats et différents outils, avec en ligne de mire la volonté d’initier une dynamique de changement durable, d’offrir des modes d’action et des réalisations concrètes.

Publicités

Une réponse à “Coup d’envoi de la troisième semaine de résidence au lycée Gabriel Fauré d’Annecy

  1. Mathieu Naccarato

    Le dossier du projet d’aménagement de l’Espace Fauré, dispo via http://www.fse-faure.fr/files/espace-faure-2010.pdf !
    Bonne soirée à tous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s