L’ ERIC Cyber-base TPM de La Seyne-sur-Mer Berthe entre en résidence, 5e jour: Workshopday

Préparation du Workshop

Jeudi soir, nos résidents ont veillé tard pour préparer le workshop du lendemain avec Laurent Ciavatti, coordinateur des Cyberbases de l’IFAPE, Rosemonde Savi de TPM et les animateurs de la Cyberbase. L’objectif de cet atelier : dégager des thématiques et des pistes de projets porteuses tant au niveau de leur faisabilité que de l’implication des acteurs « pros ».

A partir de nos observations, interviews et discussions informelles, 9 thématiques sont sélectionnées par notre équipe et proposées aux participants du workshop :

1-« ERIC et Mobilité »

2-« ERIC et Créativité/ Expérimentation »

3-« Accueil des publics dans les ERIC »

4-« Réseau des ERIC »

5-« ERIC et Formation »

6- « Visibilité des ERIC »

7-« ERIC et Citoyenneté »

8-« ERIC comme Plateforme/ Centre de Ressources »

9-« ERIC et Mixité des Usagers »

Sur un moodboard, les résidents « adossent » à ces grandes thématiques des idées issues de leurs propres réflexions et reformulent celles des acteurs interrogés pendant la semaine. Le dispositif est prêt, reste à en définir les règles et se repartir les tâches.

Il est décidé que le workshop dure 1h 30, soit 10 minutes par thématique. En maître de cérémonie, c’est Julien Defait qui orchestrera cette « tempête de cerveaux » en guidant les participants sur tel ou tel thème  selon la tournure des débats. Les autres résidents participeront activement à l’atelier en essayant de « booster » le débat tout en prenant des notes et en s’assurant de la bonne gestion du temps. Chaque idée nouvelle ou complémentaire d’une thématique sera « post-ité », de même pour les réserves et objections.  A la fin de l’atelier, les participants pourront voter pour deux thématiques de leur choix.

Workshop : Et le grand gagnant du jour est … Visibilité

A 8h du matin, nos résidents et les participants au workshop se retrouvent à l’ERIC-Cyberbase de Berthe, l’atelier débute.

Julien en explique succinctement les règles et les débats commencent. Sans entrer dans le détail des discussions, nous pouvons tirer plusieurs enseignements de ce premier workshop.

Quatre thématiques n’ont pas accroché nos participants. Le thème « ERIC et Citoyenneté » n’a pu être traité, faute de temps. Celui de la plateforme « centre de ressources » ainsi que la question de la « visibilité » des projets réussis et porteurs ayant occupé le centre des débats. Les ERIC-Cyberbases  comme « incubateurs  citoyens » ou « outils de la démocratie participative locale » apparaissent peu impliquants  en terme d’idée ou de projets.

La deuxième thématique peu « disputé » est celle de l’ « Accueil des ERIC-Cyberbase » mais il semble qu’elle s’intègre en fait dans une autre thématique plus transversale celle de la « Visibilité » Idem pour celle du « Réseau ERIC. »

Quant à la thématique « ERIC et Mixité des Usagers », le thème n’a pas pu être abordé non plus approfondi, faute de temps.

La thématique des  « ERIC comme plateformes/Centre de Ressources »  proposée à la discussion par nos résidents a fait débat mais n’a pas emport2 l’adhésion des animateurs et des représentant de l’Ifape et de TPM

L’idée des ERIC comme :

-Plateformes pour les associations du quartier

Détecteurs d’innovations ascendantes

-Incubateurs  de microprojets

-Forces de proposition dans des démarches d’innovation ouverte type « livingLabs »

…N’est pas « judicieuse »  pour Laurent Ciavatti et les animateurs   étant donné la forte concurrence dans ce domaine par des structures qui l’assument déjà. Les animateurs soulignent aussi le fait qu’ils ont déjà« la tête dans le guidon. »

La thématique qui a emporté l’ensemble des suffrages, est celle  de la « visibilité des ERIC ». Il y a un véritable consensus chez les animateurs comme pour Laurent Ciavatti de l’IFAPE et Rosemonde Savi de TPM : « les ERIC souffrent d’un manque de visibilité de leurs actions réciproques. » Les animateurs ajoutent qu’au sein des structures, il faut davantage « communiquer sur les activités et les compétences des ERIC. » Plusieurs idées sont avancées pour pallier ce manque :

-Mettre en place une signalétique adaptée à l’intérieur des  espaces et à l’extérieur

-Créer une « Fête des ERIC » qui serait l’occasion pour les acteurs de PACA de se rencontrer, d’échanger sur leurs projets

-Développer des  réseaux  d’ « ERIC  spécialisés » par exemple dans l’emploi

-Valoriser les projets via des dispositifs d’affichages numériques dans les Cyberbases

Les trois dernières thématiques ont été moins prolifiques  en terme d’idées ou de projets mais reste néanmoins intéressantes à creuser pour les prochains ateliers. Quelques réflexions et pistes :

-La question des ERIC-mobiles est évoquée par les animateurs avec l’idée d’ « un animateur qui se déplacerait chez les personnes âgées, malades ou handicapées, dans les prisons et hôpitaux, par exemple pour leur donner des cours d’initiation au numérique »  style réunion Tupperware.

-La question de la mobilité des animateurs est abordée avec l’idée de mettre en place des « résidences d’animateurs » dans d’autres ERIC de la région à fin qu’ils étoffent leurs compétences et échangent leurs méthodes.

-Nos résidents proposent aussi l’idée d’une « Cyberbase volante » qui travaillerait sur un mode « One-shot » ou sur des problématiques spécifiques.

-Rosemonde Savi de TPM propose l’idée sur la thématique « ERIC et Créativité/Expérimentation », de généraliser le rôle  des « ERIC comme  lieu d’expérimentation des usages de NTIC dans le cadre de la constitution d’écosystème d’innovation ouvert de type  livinglabs »

Sur la thématique « ERIC et Formation », les animateurs ont fait valoir leur souhait de « monter en compétences » et développer une véritable politique de formation afin de  répondre aux demandes de certains usagers. La question de cours sur un usage « raisonné » des technologies a également  été débattue.

Un pas vers les « usagers-exemplaires » de l’ERIC-Cyberbase

Cet atelier nous a permis de mettre en avant les thématiques porteuses en terme de consensus chez les  acteurs institutionnels et pros. Si la problématique de la visibilité des ERIC-Cyberbases doit être un des axes forts de notre réflexion tant au niveau micro que méso, nous ne devons pas perdre de vue  l’approche « ascendante » de la 27e et le potentiel créatif  des « vrais gens », premiers utilisateurs et critiques de la Cyberbase car nous pensons que c’est de la confrontation des points de vue qu’émerge des projets innovants collaboratifs et pérennes. Mais dans le contexte qui est le nôtre avec des premiers usagers  « volatiles » et peu impliqués, comment faire ? Ce thème est évoqué en « off » à la fin du workshop  et c’est là qu’arrive à point nommé ce que l’on pourrait appeler un « utilisateur-exemplaire »

Habib a travaillé pendant plus de dix ans dans une entreprise de plomberie. Un jour, il est licencié pour raison économique. Pendant plus de trois mois, il cherche du travail et n’en trouve pas. Comme il le dit lui-même : « J’aurais pu tourner mal » C’est à ce moment là que « Momo », animateur, l’incite à participer au projet «  E-tpme » et l’aide dans ses premiers pas de créateur d’entreprise.

Aujourd’hui chef d’entreprise, Habib est un de ces « usagers-exemplaires » que nous nous devons de rencontrer pour mener à bien cette résidence. Nous l’invitons à participer à un atelier créatif lors de notre prochaine semaine de résidence. Il accepte. Nous demandons ensuite aux animateurs de prendre contact avec d’autres « utilisateurs-exemplaires » comme Habib, ce qu’ils s’engagent  à faire. Ouf, l’approche « Bottom-up » est sauve !

Publicités

2 réponses à “L’ ERIC Cyber-base TPM de La Seyne-sur-Mer Berthe entre en résidence, 5e jour: Workshopday

  1. Ah les usagers ! Pas facile à cerner et à capturer, mais au fait, à part les seniors et demandeurs d’emploi, qui sont-ils ?

  2. L’ERIC du futur? Les ERIC du futur, puisque chacun a sa particularité, notamment ceux qui sont portés par des associations Loi 1901 et dans ce cas, posons nous aussi la question l’association loi 1901 du futur? le futur des ERIC porté par des associations? et donc le futur des associations d’une manière plus globale? le rôle de l’association loi 1901 dans le futur ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s