Que pensez-vous de nos projets pour le lycée Gabriel Fauré?

Mardi soir a lieu une réunion avec les habitants du lycée Gabriel Fauré au cours de laquelle nous présentons plusieurs propositions de projets. C’est un moment crucial car les avis recueillis vont nous conduire à réajuster certains projets, à en écarter d’autres et enfin à formuler une vision globale.

Réunion dans le foyer de l'espace Gabriel Fauré

Que faire du foyer?

La discussion collective se concentre sur la question de l’aménagement du foyer. Beaucoup de projets de réaménagement du foyer proposés au cours des dernières années n’ont pas abouti pour diverses raisons. Certains invoquent des blocages administratifs, d’autres des raisons plus concrètes : le foyer n’attire pas les élèves car il y fait très froid en hiver et il se situe en dehors des flux de circulation. Comme un professeur de lettres le remarque, le bâtiment est tout en longueur et en hauteur. Quand on a cours au cinquième étage, on y reste même pendant la récré plutôt que de redescendre jusqu’au foyer.

Très attendus sur la question de l’aménagement du foyer, nous avons suggéré de le transformer en lieu d’expérimentation permanente. Mais cette proposition fait débat. Le professeur de philosophie s’enthousiasme sur la possibilité de faire du foyer un lieu autogéré par les élèves. Mais les élèves eux-mêmes lui opposent la difficulté de mobiliser les lycéens sur un projet commun. Ils rappellent que les élèves désertent peu à peu le conseil de vie lycéenne (CVL) et que l’emblématique journée Kulte est portée à bout de bras par une poignée d’élèves et de professeurs. Nous avons aussi beaucoup réfléchi aux outils qui permettent d’impliquer et de responsabiliser les lycéens, tout en reconnaissant leur droit à se tenir en retrait.

Pour certains élèves présents à la réunion, le foyer doit être aménagé en espace de détente, ce dont manque cruellement le lycée Gabriel Fauré. « Il nous faut un endroit où l’on puisse se poser » est une demande lancinante. « On se fait engueuler toute la journée par les profs et à la maison ça se passe pas forcément bien…il nous faut un lieu où l’on puisse se détendre » est un cri du cœur auquel nous sommes sensibles. Les lycéens « se posent » la plupart du temps dans les couloirs et dans quelques recoins de la cour. Ils s’en font souvent déloger par le personnel. Mais la plupart ils s’en accommodent et filent dès qu’ils le peuvent hors du lycée, au Pâquier, dans les cafés…Installer quelques canapés dans le foyer semble alors un palliatif bien léger.

Très justement, un élève de l’internat souligne : plutôt que d’aménager le foyer, vous devez créer les conditions pour que les élèves viennent. Ils aménageront ensuite eux-mêmes le foyer. Créer les conditions sous-entend créer des outils qui fluidifient la communication entre les élèves et l’administration.

Affichage des histoires projectives

Récupérer des projets endémiques ou proposer des solutions nouvelles?

Cette discussion collective place l’équipe de la 27e Région devant des questions importantes :

–       Faut il faire le choix de récupérer des projets endémiques ou proposer des solutions nouvelles ? Le foyer a déjà suscité des projets qui n’ont pas aboutis. Les reprendre peut-il garantir que les anciens porteurs de projets auront toujours le désir d’agir? Faut-il au contraire proposer des solutions inexplorées jusqu’à présent ?

–       Comment mobiliser les élèves ? Doit-on les provoquer en annonçant que faute de projets de la part des lycéens, le foyer va être réutilisé comme salle de classe ? Faut-il mettre un tas de terre au milieu pour bien marquer l’état de « chantier » ? Proposer des éléments d’aménagements souples en carton ? Comment faire pour que le foyer soit un lieu stimulant ?

Vers une vision: habiter le lycée

Le problème de l’aménagement du foyer cristallise une réflexion globale sur le lycée Gabriel Fauré: comment faire pour que les élèves investissent l’espace du lycée ? Comment articuler besoin de détente individuelle et action collective en un même lieu ?

La réunion de mardi soir nous conduit à formuler une vision qui irait vers la question de l’habiter. Nous l’avons pour le moment intitulée « Habiter le lycée ». C’est un programme qui nous paraît extrêmement riche : habiter, c’est donner forme physiquement et symboliquement à un lieu. Nous cherchons maintenant à mettre en forme les actions qui pourraient permettre aux lycéens de réellement « habiter le lycée. »

Pour voir les documents supports de notre dernière présentation, c’est ici :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s