2ème Pré-visite à la gare de Corbigny


Mardi 30 Mars / Mercredi 31 Mars : 2ème Pré-visite à la gare de Corbigny ( Bourgogne )

Dans le cadre de la prochaine résidence qui aura lieu cet été, nous questionnerons la mobilité en milieu rural et nous envisagerons le rôle que peuvent potentiellement endosser les petites gares.
Nous nous sommes donc rendus en Bourgogne, les 30 et 31 Mars, dans notre futur laboratoire estival : La gare de Corbigny. Nous y avons rencontré les personnes qui gravitent directement ou indirectement autour de ce lieu.

Mardi 30 Mars


Nous arrivons en Gare de Corbigny à 11h 45, en car TER pour les uns en voiture pour les autres.
Le déficit d’activité, qui caractérise le lieu, se ressent immédiatement. Le parvis de la gare est désert tout comme la salle d’attente, un bâtiment abandonné fait face à la gare, il n’y a pas de point de vente, des rondins de bois à l’abandon sont entassés en face du quai, derrière les rails.

LA COMMUNE

Nous déjeunons dans un restaurant proche de la gare.
C’est l’occasion d’échanger de façon informelle avec les acteurs en présence et de rencontrer le maire de Corbigny : Jean Paul Magnon, qui dresse un portrait rapide de la commune.

Corbigny est une ville qui compte environ 2000 habitants. Comme beaucoup de petites villes de campagne, la population y est globalement vieillissante, faute d’emplois suffisants pour attirer les jeunes. Pourtant la ville est plutôt dynamique. Elle accueille une exceptionnelle activité culturelle et artistique (plusieurs compagnies de théâtre, de musique, etc. dont certaines de notoriété nationale, qui s’investissent énormément dans la vie locale). L’activité touristique de Corbigny et des sites alentours est également notable. Le nombre de commerces par habitant est relativement élevé  car le bourg draine les habitants des communes voisines. Le maire précise tout de même que la transmission des commerces est difficile, faute notament d’espaces disponibles pour les accueillir.

La campagne environnante est propice au développement du tourisme vert et de nombreux touristes Français ou étrangers viennent passer leurs vacances en gîte d’étape ou dans leurs résidences secondaires.

Du point du vue de la mobilité, beaucoup de personnes (personnes âgées,  jeunes sans voiture, personnes handicapées…) sont tributaires des transports en commun ou des taxis et souffrent d’isolement.

LE RÉSEAU

Nous nous réunissons ensuite dans une salle de la Gare. Didier Demeule (Responsable marketing et communication de la ligne Paris-Corbigny pour la SNCF) et Gilles Michaud ( VFLI filiale de la SNCF en charge de la gestion de la gare de Corbigny) nous exposent de façon détaillée la place qu’occupe la gare de Corbigny dans le réseau ferroviaire local.
Des constats intéressants émergent.
– Le réseau Ferroviaire est principalement tourné vers le Nord ( Direction Clamecy et Paris ) et non vers Nevers, pourtant le pôle d’attractivité principal des Corbigeois.
– La Gare est davantage une gare routière que Ferroviaire. Le nombre de car TER par jour est plus élevé que le nombre de train. Pourtant la gare est toujours tournée vers les rails : les quais sont abrités, équipés d’horloges et de bancs tandis que le parvis, où stationnent les cars TER pour embarquer les voyageurs ne disposent d’aucun équipement. Il s’agit juste d’une aire goudronnée.
– Si l’activité transport de voyageurs est en sous-régime, l’activité Fret dispose d’un avenir plutôt prometteur. La proximité de carrière d’où sont extraites les pierres nécessaires notamment à la construction des lignes à grande vitesse, font de la gare de Corbigny un lieu de passage incontournable. De plus, il est probable que le transport de bois, qui pour le moment est en standby dans la région, redémarre dans un avenir proche. La gare de Corbigny redeviendrait alors un lieu de stockage du bois.

Pour enrichir l’offre de service de la gare deux options commencent à s’esquisser :
– (Ré) affirmer la fonction « transport » du lieu. L’enjeu serait ici d’augmenter le nombre d’usagers du réseau TER en mettant en place des stratégies d’incitation au voyage
– Adjoindre des fonctions connexes qui viennent compléter la fonction transport de façon pertinente.

LA REGION

Le soir, nous dinons avec Marie Laure Journet Bisiaux (direction transports à la Région ) et Sophie Valdenaire (direction aménagement du territoire à la Région ).
Nous leur faisons part de notre journée et des réflexions que nous commençons à dégager. Cela leur permet d’établir des connexions avec des projets que la Région porte déjà,  et de découvrir les enjeux que la Région Bourgogne place dans ce projet. C’est l’occasion d’aborder la question du maintien des services publics, du rôle du tourisme vert, de l’importance de la présence humaine dans les gares et de prendre un peu de recul sur la gare de Corbigny en élargissant le propos à l’ensemble des gares isolées de Bourgogne.

Mercredi 31 Mars

RECHERCHE DE PROBLÉMATIQUE

Nous nous réunissons à la gare. C’est l’occasion pour les représentantes de la région d’exposer plus précisément les attentes et expériences de la Région Bourgogne. De notre côté nous présentons rapidement les premiers constats, les premières pistes de travail que nous avons dégagées.
Ensuite dans une ambiance conviviale et créative, un échange nourri se construit autour de notre futur résidence et du devenir de la Gare : La dynamique de projet est installée.

Une heure avant le départ, nous nous retrouvons entre résidents pour faire le point et dégager une problématique qui guidera nos trois semaines d’exploration.
Nous choisissons : La Gare comme lieu d’accueil et de connexion.

Publicités

2 réponses à “2ème Pré-visite à la gare de Corbigny

  1. TIRION Marie-france

    Je viens de découvrir l’information sur les vitres d’ATAC. Je suppose qu’il faut passer vous voir. J’habite à Corbigny. J’espère qu’on trouvera une solution pour revitaliser cette gare. La liaison avec Paris est un atout. Je prends régulièrement le 1er train qui arrive à 9h45 à Bercy. Le problème de la non-vente de tickets est à résoudre. A Bercy, j’achète toujours un billet d’avance.

  2. LEVEQUE Jean-Michel

    Le trafic voyageurs de la gare de Corbigny doit perdurer car ses liaisons quotidiennes avec Paris (bus compris) sont une nécéssité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s