Des esquisses de projets pour le lycée Gabriel Fauré

Une résidence sur la citoyenneté au lycée

Le point de départ de la résidence de l’équipe de la 27e Région au lycée Gabriel Fauré est une interrogation sur ce que pourrait être un lycée citoyen. Nous avons écarté d’emblée une analyse trop serrée de la notion de citoyenneté pour nous concentrer sur les expressions réelles et possibles d’une citoyenneté proprement lycéenne. Avec comme horizon les principes de participation, d’initiative, de responsabilité, de solidarité et de collectivité, nous nous sommes attaqués au terrain à l’aide des outils spécifiques de la 27e Région.

Le temps du terrain

Pendant trois jours, nous avons exploré le lycée, observé son fonctionnement, dialogué avec ses habitants et documenté ses pratiques. Nous avons cherché à identifier les différentes populations du lycée et à établir la liste de ses ressources matérielles et humaines. Au cours de la discussion continue que nous avons menée avec les habitants du lycée, nous avons été attentifs aux remarques positives sur l’établissement, tout en traquant les failles. Les points forts du lycée, comme ses déficiences, définissent notre champ d’intervention. Notre projet est non pas d’introduire au lycée une citoyenneté figée, mais de créer un espace où elle puisse être débattue et vécue.

De nombreuses initiatives citoyennes

Au terme de ces journées d’immersion, nous avons observé plusieurs expressions de la citoyenneté au lycée Gabriel Fauré. Les professeurs, les élèves et le personnel ont initié plus de projets qu’on ne peut en énumérer. La journée don du sang, la journée Kulte, la journée bio à la cantine, la récolte de matériel scolaire pour le Maroc mettent en jeu plusieurs notions qui peuvent aider à élucider ce que peut-être la citoyenneté au lycée : convivialité, liberté d’expression, esprit d’entreprise et organisation collective. C’est dans ces quatre catégories que s’inscrivent les esquisses de projets que nous sommes en train d’élaborer.



Des esquisses de projets…à commenter !

Une interrogation sur le rôle de la convivialité au lycée

La convivialité est une notion sur laquelle nous réfléchissons aujourd’hui. Elle nourrit le lien collectif, fondement d’une citoyenneté épanouie. Quels dispositifs pourraient introduire plus de convivialité au lycée Gabriel Fauré? Les étudiants de BTS, qui réclament une salle avec frigo et micro-ondes, ont des besoins différents des élèves de seconde, à qui conviendraient mieux une salle où ils puissent jouer au baby-foot et se détendre à la pause. Faut-il essaimer plusieurs espaces de détente dans le lycée, attribués en fonction des âges et des besoins? Quelles doivent être les limites de la liberté accordée aux élèves dans ces espaces? Par ailleurs, la vraie convivialité, n’est-elle pas celle qui rassemble tout le monde, étudiants, lycéens, enseignants, etc.? Pourrait-on imaginer une grande table disposée dans la cour de récréation, voire une grande table agrémentée de roues qui pourrait circuler à travers le lycée?

Permettre la liberté d’expression

Nos discussions sur la question de la citoyenneté au lycée achoppent sur la liberté d’expression. Faudrait-il donner plus d’espace d’expression aux lycéens? Mais comment leur offrir une liberté, sans risquer les débordements, sans augmenter la charge de travail des surveillants? Les lycéens sauraient-ils utiliser à bon escient cette liberté d’expression? La direction saura-t-elle moduler la censure? Quels seraient les outils les plus pertinents? Un journal? Un micro mis à disposition des élèves? Un tableau noir dans chaque classe, en plus du tableau habituel, spécialement dédié à l’expression des élèves?

Encourager les pratiques associatives et l’esprit d’initiative

La pratique associative est partie prenante de l’idée de citoyenneté. Elle forme à l’esprit d’initiative, à la mise en œuvre de projets solidaires et à la prise de décision collective, entre autre. Comment encourager la pratique associative et l’esprit d’initiative au lycée Gabriel Fauré? D’ailleurs, y a-t-il vraiment un manque d’initiative de la part des élèves? Au cours de nos discussions avec les habitants du lycée, nous avons découvert plus de projets qu’on ne peut en énumérer: journée don du sang, journée culte, journée bio à la cantine, récolte de matériel scolaire pour le Maroc…Pourquoi de nombreux enseignants et personnels déplorent-il alors l’apathie généralisée du lycée? Est-ce à attribuer au manque de visibilité de ces projets? Faudrait-il déplacer le bureau du FSE dans le préau, afin de le rendre plus visible et plus accessible? Ou encore concevoir des outils d’organisation et de communication qui permettent de mutualiser les ressources et les savoir-faire des différents porteurs de projets, qui jusqu’à présent agissent de façon isolée, avec très peu de soutien et d’encadrement?

Proposer une organisation alternative et critique du lycée

Beaucoup d’habitants du lycée Gabriel Fauré accusent la taille massive du lycée comme raison de son inertie. Le lycée Gabriel Fauré comprend des sections générales, des sections professionnelles, des BTS, un CFA. Il représente potentiellement trois voire quatre lycées. Pourrait-on imaginer découper le lycée plusieurs petits lycées ? Quel principe devrait suivre ce découpage ? Faut-il privilégier un découpage administratif, un découpage spatial, un découpage symbolique ? Comment rendre visible ce découpage ? Ce changement d’échelle permettrait-il vraiment de créer un contexte de travail plus rassurant, plus convivial, plus propice à l’action collective ? Ou bien cela aurait-il pour effet de multiplier les lourdeurs administratives ?

Un lycée, des lycées

Au cours des discussions, il est apparu que le lycée Gabriel Fauré se définit par rapport aux autres lycées anneciens, notamment les lycées Berthollet, Saint-Michel et Lachenal. Nous avons entendu des propos tels que « Berthollet, c’est pour les riches » ou encore « Avant j’étais à Lachenal. C’était pas pareil. » Pourtant, les élèves des différents lycées, qui sont allés au collège ensemble, se retrouvent souvent hors du contexte scolaire. Si la citoyenneté au lycée s’exprime dans le rapport que le lycée établit avec l’espace public au dehors, il faut prendre en compte les relations du lycée Gabriel Fauré avec les autres lycées. Nous imaginons une forme de grande parade qui irait d’un lycée à un autre et au cours de laquelle les élèves des différents lycées s’agrègeraient. Le principe serait celui d’une « bataille (pacifique) de l’image ». Chaque groupe d’élèves de chaque lycée aurait l’occasion d’exprimer de façon outrée et dans un esprit de surenchère baroque ce qui le distingue. Ainsi, les élèves auraient une fenêtre de visibilité, une occasion de créer du lien et un exutoire cathartique.


A vos commentaires!

Ce projet, à l’instar des autres, est un test. Il indique des directions vers lesquelles nous tâtonnons. Nous avons d’ores et déjà commencé à en discuter avec certains habitants du lycée et leurs retours ont été riches d’enseignements. Certes, le lycée est par nature un lieu de citoyenneté : c’est un espace public, une organisation collective pensée pour favoriser la transmission et l’échange. Mais cette définition reflète-t-elle ce que vous vivez au lycée ?

Publicités

Une réponse à “Des esquisses de projets pour le lycée Gabriel Fauré

  1. Salut !

    Je suis de Fauré, je vous ait entraperçus pendant cette semaine de résidence. En ce qui concerne le projet citoyenneté au lycée, le projet m’a l’air bien beau ^^ Je pense que le problème de l’établissement ne vient pas d’un manque d’investissement mais d’un manque de communication entre administration-professeurs-élèves. Lors de la journée performance (ou journée art) j’ai entendu des élèves se dire « oh c’est chouette la journée culte ! » Si vous avez des propositions-solutions, elles sont les bienvenues !! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s