Jeudi 17 décembre, restitution

Nous concluons notre dernière semaine de résidence sur les Hauts-de-Garonne. C’est tout naturellement à la Maison des Associations de Cenon, qui a été notre quartier général pendant toute la durée de la résidence grâce à l’enthousiasme et la générosité de François Vergnon et Nordine Guendez, que nous restituons l’ensemble de notre expérience. Il s’agit pour nous d’exposer nos expérimentations, nos rencontres. Ce corpus doit aider le GPV et la FING à esquisser dans leur cahier des charges des hypothèses d’outils, d’actions à mener pour définir ce que sera « la plateforme d’innovation ouverte » de la Rive Droite. Nous espérons que ce que nous avons généré sur six mois pourra leur servir de relais auprès des interlocuteurs que nous avons identifiés et rencontrés, et saura leur servir de source d’inspiration ou de trousse à outil.
La présentation de ce jeudi soir s’axe autour des temps forts de la résidence. Il s’agit de notre observation du territoire à travers un outil cartographique en ligne, des différents ateliers que nous avons prototypés en live avec les acteurs et élus locaux, des projets identifiés au travers notamment de notre Boîte-à-idées ou de la matière et des observations récoltées lors de l’atelier « photos géo-localisées » sur le Parc des Coteaux.
3 échelles

Notre échelle d’intervention a progressivement évolué, de celle du quartier où nous avons tout d’abord effectué des entretiens dans l’esprit initial du carrotage , vers celle de la commune dans laquelle nous avons animé des ateliers jusqu’à celle du territoire intercommunal avec un atelier hors les murs simultanément conduits sur quatre communes et des greffes à idées plantées ici ou là. Des citoyens, puis des associatifs et des acteurs municipaux, et enfin des directeurs techniques et des élus des 4 communes ont participé tant à la réflexion qu’aux actions concrètes.

3 semaines

Les semaines qui ont ponctué notre résidence se sont nourries par ces interventions et nous ont permis de développer et modifier des outils collaboratifs (Mélangeur de champs lexicaux, Boîte-à-idées) en vue de leur éventuelle appropriation par les acteurs du projet. Ainsi, les entretiens nous ont conduits à établir des pistes de réflexions, notamment recensées à travers ce blog. Ces pistes ont servi de trame aux ateliers de la deuxième semaine et ont permis aux participants d’émettre des idées tant symboliques que concrètes. Certaines de ces idées ont été testées, mais également soumises aux yeux de responsables locaux en troisième semaine afin de poursuivre la réflexion et la simulation dans une logique de communication ascendante, du terrain vers les décideurs. L’ensemble de notre action a visé à expérimenter la mutualisation des données favorisant l’échange entre les citoyens et leurs responsables, ainsi qu’entre les responsables eux-mêmes.

3 phases

Et de fait, notre résidence a évolué en trois phases complémentaires. Dans un premier temps observer, recenser et révéler. Puis rencontrer et expérimenter pour enfin prototyper et amorcer une synthèse. Cette méthode expérimentale a cherché à promouvoir une montée en appropriation des objets de la résidence par les acteurs et décideurs locaux…

…à  suivre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s