Mercredi pluvieux, Mission repérages

Pour ce mercredi férié, nous avons pris nos quartiers chez POLA, coopérative artistique et culturelle de Bordeaux (http://www.pola.fr), et plus spécialement dans les locaux du Bruit du Frigo, l’association qui prendra en charge prochainement une résidence dans un lycée à Tinqueux près de Reims. Nous rencontrons à cette occasion une photographe/vidéaste qui effectue depuis 3 ans un travail artistique sur les transformations urbaines sur la Rive Droite. Membre du collectif Point Barre http://pointbarre.biz, Anne Laure Boyer (déjà repérée lors de notre première exploration du Web http://annelaureboyer.free.fr), suit en image les transformations des quartiers en rénovation urbaine. Travail d’archive qui suit un fil créatif très personnel, elle travaille le portrait des lieux comme espaces intimes, témoin d’un état presque psychique. Au fil du suivi de la démolition des tours, elle rencontre des habitants, leur propose d’effectuer un dernier portrait de leur logement bientôt disparu… une vocation de trace patrimoniale individuelle et collective. Ce travail artistique mené avec le soutien de la ville de Floirac et d’autres collectivités du territoire, l’a conduite à découvrir de près les enjeux du processus d’aménagement. Lors de notre prochaine résidence, Anne Laure sera installée dans une boutique encore vide du nouveau centre commercial de Floirac. Elle nous invite à passer la rencontrer In Situ.

Série 55metres / Photographie d'Anne Laure Boyer

5 5 M E T R E S / 2007- 2008 Photographie d'Anne Laure Boyer extraite d'un ensemble de 18 photographies, réalisées à la chambre et au 24x36

Pour préparer l’Atelier Parc des Côteaux qui se déroulera demain, nous passons notre après-midi plus que pluvieux à prendre la mesure du Parc des Côteaux qui s’étend de Bassens à Floirac, et nous familiariser avec ce terrain. Nous prenons conscience de son immensité, de sa cohérence géographique et paysagère en balcon sur la Garonne et la ville de Bordeaux. Cela n’évite pas son morcellement, puisque nous découvrons avant tout « Des parcs » qui se succèdent, dont les porosités paraissent timides…. Notre repérage s’effectue en voiture, quelques pauses aux niveaux d’entrées plus identifiées, quelques arrêts le long des nombreuses entrées dissimulées. Nous tournons autour de ces grandes étendues boisées et accidentées, dans un paysage largement investis par des chantiers divers. Prise de conscience d’un grignotage qui continue à gagner sur l’épaisseur des Parcs.

Repérages

Parc Palmer, entre équipements sportifs et Parc

Panorama sur Bordeaux

Nous tenterons de découvrir demain quels sont les enjeux écologiques, culturels, sociaux, urbains… de ces espaces, du travail des acteurs locaux, et du rôle possible du Numérique pour aller dans le sens de la préservation et de la valorisation de cet espace naturel au cœur des 4 communes inscrites dans le GPV.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s