Début de la troisième et dernière semaine de résidence

François Jégou présente les idées des élèves

Voilà la dernière semaine qui se profile. Il est le temps de faire le bilan sur nos deux semaines de résidence passées au Lycée Jean Moulin de Revin.
Aussitôt nos quartiers repris, nous consacrons notre première journée à construire la présentation des projets les plus prometteurs que nous avons imaginés avec le soutien des acteurs de terrain (élèves, professeurs, personnel, associations locales,…). Il s’agit d’une exposition de douze propositions détaillées, invitant les protagonistes potentiels à se rencontrer autour de projets pour leur futur lycée : le jardin aromatique, le pic-nic autour du carnet de correspondance, papi dans la classe, electrotech’artistique, le J-1000/buvette mobile, le club HQE, les parcours sportifs thématiques, la grande médiathèque de Revin, le salon des associations du lycée, le parrainage par une entreprise, le cours de com’ en vidéo et, l’incontournable club Campus Wall.
Nous nous sommes également attachés à préparer la venue de l’équipe d’architectes en charge du projet de reconstruction du nouveau lycée de Revin. Celle-ci a été conviée le mardi à venir rencontrer un groupe d’élèves du lycée pour que ces derniers présente les résultats de leur travail de réflexion sur l’agora centrale du projet et donc leurs idées et questionnements quant à l’aménagement du projet de lycée.

Tanguy Vermey et Duncan Lewis au lycée de RevinMardi 6 mai, lors de cette rencontre, nous expliquons la démarche de la résidence puis nous gagnons le couloir où sont affichées les pistes d’aménagement intérieur esquissées par les élèves. Duncan Lewis et Tanguy Vermet, les architectes accompagnés des responsables du projet à la Région engagent une séance informelle de questions-réponses avec les élèves et les résidents. Les architectes constatent avec surprise qu’ils partagent de nombreuses préoccupations des élèves. À leur tour de présenter leur projet, de l’esquisse globale aux vues détaillées du préau central. Un projet “conviviale”, “sexy” et “modulable”, tel que le décrit Duncan Lewis.

“Quand je livre un projet d’architecture, il n’est jamais terminé”
, ajoute-t-il.
Les élèves saisissent cette opportunité et redoublent de questions, maintenant qu’ils parviennent à mieux se projeter dans l’espace du bâtiment. Les interrogations traitent par exemple des équipements sportifs, de l’utilisation d’énergies renouvelables, de la superficie des espaces, de la place de l’informatique et des nouvelles technologies ou de l’accès pour les personnes à mobilité réduite. Comment poursuivre cette discussion au-delà de la présente rencontre? Etant donné que l’architecture intérieure n’est pas encore attribuée, n’y a-t-il pas là une occasion de collaboration entre l’équipe d’architecture et les lycéens? Mme Tombeur, professeur de communication au lycée professionnel lance alors qu’elle aimerait filmer le chantier du futur bâtiment. Quelle forme de participation des lycéen à cette grande entreprise : un dialogue à propos du chantier sur un blog? Des réunions mensuelles? Un emploi sur le chantier, comme le suggère un élève de BTS

Duncan Lewis présente son projet architectural aux élèves
A l’issue de cette première réunion, les élèves temoignent d’une envie de “laisser leur trace” dans le nouveau bâtiment. Tandis que l’équipe du projet architectural se réjouit du programme.
Même si Duncan Lewis raconte qu’il a récemment mené un projet d’architecture en Norvège où il engageait un dialogue avec les habitants du futur lieu, Denis Marshal, responsable du projet à la région nous confie que cette tournure reste exceptionnelle dans le paysage des constructions publiques.

Matthew Marino présente "parcours sportifs thématiques"
Aménageons ensemble le nouveau lycée est l’une des pistes faisant partie des treize propositions affichées dans le long couloir du lycée. Nous avons investi ce lieu et disposé les présentations des projets comme des points de rencontre, des “feux de camp”. Un large titre précède la description du projet, suivi de cinq questions que nous nous posons pour parfaire sa mise en place. Le soir, nous retrouvons une cinquantaine de curieux (élèves internes, conseillers municipaux, associations, professeurs, administration et personnel du lycée) venus arpenter l’espace d’exposition. Nous dressons en quelques mots les grandes lignes de chaque thème. Au fur et à mesure du parcours, les groupes d’intérêts se forment et commencent à échaffauder la mise en place des projets. Les projets remplissent une double vocation qui concerne d’abord le dynamisme du lycée actuel et futur, mais aussi la synergie des acteurs locaux qui n’ont que de rares occasions de se rencontrer. Déjà, plusieurs groupes se sont créés autour des thématiques du jardin d’aromates, de la vidéo du chantier, du Campus Wall…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s